Nous rencontrons des problèmes techniques sur la partie musique du site. Nous faisons de notre possible pour corriger le souci au plus vite.

Ha ouais carrément ! On termine le premier volet sur un gros cliffhanger moisi (la voiture du couple explose, tout simplement, alors que le couple est dedans) et retrouve nos deux amoureux nymphomanes en parfaite santé dans le second épisode, sans trop mentionner le drame précédent. Même Hergé, champion pour tourner en dérision ses cliffhangers, n'avait pas fait si fort !


L'intrigue est ici encore plus secondaire que dans le premier volet ; en gros, pendant une heure, chaque fois qu'on voit le couple entrer dans une pièce, ils ont envie de baiser, alors ils baisent. Par la suite, on crée un conflit assez prévisible (même si on ne sait pas qui est ce sosie, on se doute bien que le mec n'a pas trompé sa nana) et un dénouement assez miteux. Franchement on s'emmerde sec devant ce second volet.


Serait-ce pour privilégier l'érotisme ? Même pas, enfin, moi ça n'entre pas dans ma définition de l'érotisme. En fait, les séquences de cul sont tournées comme des clips, c'est-à-dire avec un montage décousus, une musique assez bruyante et les acteurs qui se contorsionnent et grimacent comme s'ils tournaient un porno hardcore. Certes, on aperçoit quelques bouts de chairs ici et là, et les deux acteurs sont plutôt bien foutus, mais il n'y a aucun travail sur la sensualité, sur le rythme, sur la mise en bouche si je puis dire. C'est assez fade et chiant. Reste quelques beaux décors, une photographie convenue mais soignée grâce à un abus de filtres, notamment.


Bref, pas terrible !


PS : et comme al prod aime vraiment se foutre de la gueule de son public, on termine le 2 avec encore une fois un cliffhanger bien trop gros et qui sera annulé au prochain volet.

Fatpooper
3
Écrit par

Créée

le 15 juin 2022

Critique lue 130 fois

2 j'aime

Fatpooper

Écrit par

Critique lue 130 fois

2

D'autres avis sur 365 jours - Au lendemain

365 jours - Au lendemain
Fêtons_le_cinéma
1

Le catalogue Netflix se diversifie

Placé en nouveauté à découvrir absolument par la plateforme auréolée d’un N rouge, 365 Days : This Day exerce sur l’esprit une fascination douteuse et surprenante tant l’enchaînement mécanique de...

le 30 avr. 2022

9 j'aime

3

365 jours - Au lendemain
Jb_tolsa
6

365 jours (dont 355 de sexe, et 10 de repos des sphincters à Sanremo)

Il y a deux catégories de mauvais films : celui qui sait ce qu'il est, et celui qui pense être autre chose. 365 jours n'est pas un film d'auteur. Ce n'est pas un film d'action non plus. Il ne sera...

le 2 mai 2022

8 j'aime

9

365 jours - Au lendemain
Cinphage0073
1

Un "non-film"

Suite à une pulsion sadomasochiste, je m'inflige cette suite, véritable "non-film" où la quête d'un scénario s'avère vaine, dissimulée par une bande originale omniprésente et insipide et des scènes...

le 28 avr. 2022

5 j'aime

Du même critique

Les 8 Salopards
Fatpooper
5

Django in White Hell

Quand je me lance dans un film de plus de 2h20 sans compter le générique de fin, je crains de subir le syndrome de Stockholm cinématographique. En effet, lorsqu'un réalisateur retient en otage son...

le 3 janv. 2016

122 j'aime

35

Strip-Tease
Fatpooper
10

Parfois je ris, mais j'ai envie de pleurer

Quand j'étais gosse, je me souviens que je tombais souvent sur l'émission. Enfin au moins une fois par semaine. Sauf que j'étais p'tit et je m'imaginais une série de docu chiants et misérabilistes...

le 22 févr. 2014

116 j'aime

45

Taxi Driver
Fatpooper
5

Critique de Taxi Driver par Fatpooper

La première fois que j'ai vu ce film, j'avais 17ans et je n'avais pas accroché. C'était trop lent et surtout j'étais déçu que le mowhak de Travis n'apparaisse que 10 mn avant la fin. J'avoue...

le 16 janv. 2011

103 j'aime

55