5 ans de réflexion est né sous l’impulsion d’un trio très connu dans le monde de la comédie : Judd Apatow, Nicholas Stoller et Jason Segel. Malheureusement, le film a connu une diffusion au cinéma catastrophique ruinant son exploitation en France, déjà il est sorti avec de longs mois de retard (à peine un mois avant la sortie du blu-ray américain proposant le français). On avoue avoir du mal à comprendre mais il semble qu’il s’agit de la Jason Segel malédiction : Les Muppets Le Retour avait connu le même mal (malgré un beau succès au box-office américain, il est sorti directement en DVD/Blu-ray chez nous).

Dans cette comédie, les deux scénaristes Stoller et Segel délaissent l’humour bon enfant de Sans Sarah rien ne va ! et American Trip pour se concentrer sur un sujet plus sérieux. Comme une image, 5 ans de Réflexion parle justement de ça : du passage de l’enfance vers le monde des grands avec des poils sous les aisselles. La beauté de ce long-métrage est justement le réalisme du traitement. Ne vous inquiétez pas, on garde tout de même quelques blagues potaches sous le coude – roulées avec les aisselles donc elles ne sentent pas la rose mais c’est très bon. Certaines sont même hilarantes grâce au talent des quatre acteurs comiques principaux.

Je reviendrais sur le traitement du sujet après un interlude sur les acteurs. Franchement en tant que fan de sitcoms américaines, j’ai pris un gros pied en voyant des acteurs parmi les meilleures sitcoms du moment : Jason Segel (How I Met Your Mother), Alison Brie (Community), Chris Pratt (Parks And Recreation), Mindy Kaling (The Office) et Chris Parnell (30 Rock). Certes, elle est encore loin la comédie façon Avengers/Expendables qui réuniraient les acteurs principaux de meilleures sitcoms mais le casting de 5 ans de Réflexion reste solide et surtout les seconds rôles ne sont pas vraiment délaissés. Malgré mon attachement pour les deux acteurs principaux, j’ai orienté ma préférence pour le couple Alison Brie/Chris Pratt, acteurs de deux de mes personnages préférés toute sitcom confondue. En plus, Alison m’a tué sur son discours pour les fiançailles des deux héros en essayant de s’empêcher de pleurer. Avec tout ça, Rhys Ifan essaie de se trouver une petite place mais son personnage est très peu exploité hormis sur une séquence hallucinante où il nous refait Spider-Man – allez, j’exagère, il nous refait Yamakasi plutôt.

Le film est long pour une comédie romantique, dépassant de quelques minutes les deux heures. Pour capter notre attention, il fallait donc un couple solide à l’écran et c’est mission accomplie avec Jason Segel et Emily Blunt. Les acteurs réussissant sans peine à passer du sérieux au délire, livrant une performance à défaut d’être mémorable demeure agréable et puis bon ces demandes en mariage, miam. Avec 5 ans de Réflexion, on aperçoit aussi une maturation de Jason Segel livrant une prestation presque tragique. Avant d’aller plus loin, il serait peut-être bien d’expliquer vite fait le sujet du film. En fait, Tom (Jason Segel) et Violet (Emily Blunt) forment le couple parfait seulement Violet récupère un boulot d’enfer dans un autre état. Du coup, Tom abandonne son boulot où il était promis à un bel avenir pour rejoindre Violet, s’ensuit une décrépitude de Tom devenu homme au foyer.

Basé sur une situation commune (surtout dans l’autre sens à l’époque où la femme quittait tout pour son homme), le long-métrage offre une belle réflexion à dose de situations réalistes et rocambolesques (on ne se refait pas). Au vu de l’affiche, on était parti pour une comédie légère du style Mes Meilleures Amies ou Bad Teacher et on se retrouve avec du drame, un traitement surprenant rapprochant le long-métrage de Nicholas Stoller de Coup de Foudre à Notting Hill (en plus, ils ont tous les deux Rhys Ifan). Toutefois, une fois cette surprise intégrée dans notre disque dur, on se surprend à y retrouver des portions de notre vie de couple et une réflexion intelligente sur la difficulté de construire une relation en déstabilisant le quotidien ou l’avenir de l’autre. 5 ans de Réflexion se paye même le luxe d’offrir deux beaux mariages qui raviront les jeunes princesses.

Malgré tout, on n’échappe pas à quelques défauts mineurs. L’ensemble reste quand même un poil trop long et surtout l’alliance drame/comédie a parfois du mal à subsister (surtout vers le milieu où Tom tombe en déclin, on dérive vers l’humour noir, un genre avec lequel j’ai un peu de mal) toutefois difficile de s’y attarder longtemps tant certains passages sont géniaux comme la dispute entre les deux sœurs où Alison Brie prend la voix d’Elmo, une scène assez surréaliste et très drôle marquant toutefois un autre défaut du long-métrage, le couple Alison Brie/Chris Pratt est trop peu présent et ça se sent. Dès qu’ils sortent de l’écran, le film connait un certain baisse de régime à moins que ce ne soit le fan en moi qui raisonne.
Marvelll
7
Écrit par

Créée

le 31 août 2012

Modifiée

le 31 août 2012

Critique lue 1.2K fois

8 j'aime

Marvelll

Écrit par

Critique lue 1.2K fois

8

D'autres avis sur 5 ans de réflexion

5 ans de réflexion
Rano84
2

Le temps qu'il m'a fallu pour choisir la note: 5 secondes de réflexion

5 ans de réflexion est une comédie romantique mollassonne dont le titre illustre la véritable durée du film...Le pire, c'est qu'en plus d'être long, celui-ci n'est jamais drôle. Les principaux...

le 16 août 2013

12 j'aime

5 ans de réflexion
Marvelll
7

Chronique d’un désastre amoureux

5 ans de réflexion est né sous l’impulsion d’un trio très connu dans le monde de la comédie : Judd Apatow, Nicholas Stoller et Jason Segel. Malheureusement, le film a connu une diffusion au cinéma...

le 31 août 2012

8 j'aime

5 ans de réflexion
Fatpooper
9

Segel encore à poil, mais il cache son jeu cette fois !

J'aime bien "Forgetting Sarah Marshall". Segel fait partie de l'écurie Apatow, une équipe que j'apprécie énormément : ils constituent pour moi le renouveau de la comédie américaine, des films certes...

le 15 août 2014

5 j'aime

Du même critique

Time Out
Marvelll
5

« Ne gâche pas mon temps »

En héritant d'un synopsis bandant, on attendait de Time Out, un film de SF sympathique surtout vu le nom du réalisateur. Si le sujet (le temps a remplacé l'argent) amènera des réflexions plutôt...

le 17 nov. 2011

113 j'aime

9

La Chasse
Marvelll
9

La cruauté de l’Homme

Pourquoi voir La Chasse ? Quatre arguments imparables, pour l’acteur Mads Mikkelsen (devenu une star mondiale depuis sa prestation mémorable de Le Chiffre dans Casino Royale), pour le réalisateur,...

le 30 oct. 2012

96 j'aime

7

Des hommes sans loi
Marvelll
9

Le chaînon manquant entre le western et le film de gangsters

Des hommes sans loi, malgré son casting bankable avec en figure de proue Tom Hardy, est surtout le nouveau film de John Hillcoat, derrière l’excellent La Route et le western réputé The Proposition...

le 11 sept. 2012

83 j'aime

17