La grande blonde et l'humour noir

Avis sur 9 mois ferme

Avatar Gritchh
Critique publiée par le

Avec Bertrand Blier et Jean-Pierre Jeunet, mais dans un genre très différent, Albert Dupontel fait partie du club très restreint des réalisateurs français de film d’humour noir. Dans « 9 mois ferme », il poursuit son œuvre débutée avec « Bernie » (1996) et qui comprend notamment « Enfermés dehors » (2006, 6/10) et « le Vilain » (2009, 5/10, http://www.senscritique.com/film/Le_Vilain/critique/23085019), œuvre dans laquelle il met en scène des personnages « borderline », la délinquance, l’exclusion sociale.

Dans ce nouveau film, il atteint des sommets en termes de situations extrêmes et paroxystiques. Sandrine Kiberlain est excellente et mérite le déplacement à elle toute seule. Mais tous les acteurs sont très bons, Albert Dupontel réussissant à les placer sur le fil du rasoir, en équilibre instable entre l’humoristique et le dérangeant.

Je n’ai pas vraiment ri (en tout cas pas de façon aussi hystérique que les magistrates qui étaient semble-t-il dans la salle...) mais j’ai beaucoup souri, parce que c’est drôle et parce que l’imagination d’Albert Dupontel et de Laurent Turner, le coscénariste, nous surprend tout au long du film.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 225 fois
3 apprécient · 1 n'apprécie pas

Gritchh a ajouté ce film à 2 listes 9 mois ferme

Autres actions de Gritchh 9 mois ferme