Dans la tête de maman.

Avis sur À perdre la raison

Avatar Gand-Alf
Critique publiée par le

Le metteur en scène de l'intriguant "Elève libre" s'inspire ici librement d'un fait divers, revenant sur les évènements qui pousseront une jeune femme à commettre l'irréparable.

Que du classique ici mais Lafosse parvient tout de même a garder notre intérêt intact jusqu'à un dénouement aussi sec qu'un coup de trique sur les doigts, utilisant une mise en scène sans fioritures collant au plus près de ses personnages.

Retranscrivant parfaitement l'état d'esprit qui est nôtre lors d'une dépression, ce vide abyssale que l'on peut ressentir, cette horrible sensation que rien ne s'arrangera jamais, Lafosse échoue cependant à faire surgir l'émotion, réalisant un drame certes honnête et porté par l'interprétation habitée d'Emilie Dequenne mais bien trop froid pour convaincre totalement.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 529 fois
9 apprécient

Gand-Alf a ajouté ce film à 2 listes À perdre la raison

  • Films
    Cover 2012.

    2012.

    Avec : Alabama Monroe, Les Enfants loups, Ame & Yuki, Que ma joie demeure !, The We and the I,

  • Films
    Cover 2013: année cinématographique.

    2013: année cinématographique.

    Parce qu'il n'y a pas de raison que moi non plus je ne m'amuse pas à comptabiliser les films vus dans l'année.

Autres actions de Gand-Alf À perdre la raison