Affiche Affreux, sales et méchants

Critiques de Affreux, sales et méchants

Film de (1976)

La vita é brutta

1 million de Lires pour ce visage balafré à la chaux et cet oeil crevé. Voilà ce que l'Etat Italien à donné à Giacinto pour le dédommager. Voilà ce qui va nouer l'intrigue de cette histoire sordide. Qui va élever ce bidonville oublié de l'humanité et ces personnages crasseux, à la simplicité et à la pureté originelle de la tragédie antique. Giacinto est une ordure. Giacinto vit dans un... Lire la critique de Affreux, sales et méchants

80 23
Avatar Ze Big Nowhere
10
Ze Big Nowhere ·

Poil à gratter

Ce film est irritant. Il peut mettre mal à l'aise. Voir la misère montrée aussi cruement n'est pas anodin. L'absence de toute morale peut s'avérer choquante. Plus je le vois, plus il agit comme du poil à gratter en plus de se comporter comme un pavé révolutionnaire lancé à la face des bien-pensants de tout poil. Je l'ai découvert jeune, très jeune ! Mon père ne réfléchissant pas des... Lire l'avis à propos de Affreux, sales et méchants

45 15
Avatar Rawi
8
Rawi ·

Critique de Affreux, sales et méchants par Gérard Rocher

Nous sommes dans une baraque sordide construite de planches vermoulues située au milieu d'un bidonville avec vue sur le Vatican. C'est dans ce cadre ignoble que vivent comme de véritables gorets Giacomo, le patriarche et sa nombreuse tribu : femme (s), enfants, gendres, belles soeurs et autres... .Ces personnages tous plus crasseux, vils et vulgaires les uns que les autres sont entassés dans... Lire l'avis à propos de Affreux, sales et méchants

42 9
Avatar Gérard Rocher
8
Gérard Rocher ·

L’argent du vieux

Durant les années 70, dans un bidonville des faubourgs de Rome, une famille innombrable vit dans une bicoque fabriquée de bric et de broc. Ça pullule, ça vocifère, ça se baffre, c’est répugnant. Au moins 3 générations vivent sous le même toit, 20 personnes au bas mot, entassées les uns sur les autres, imbriquées les uns dans les autres au point que l’on ne sait pas qui est avec qui et qui est... Lire l'avis à propos de Affreux, sales et méchants

33 4
Avatar Vincent_Ruozzi
8
Vincent_Ruozzi ·

Une pépite qui met beaucoup de temps à décoller

Très étrange la structure du film, sûrement à cause des origines du projet qui devait à la base être un documentaire sur les bidonvilles romains. Concrètement, il faut attendre 1h pour avoir les premiers vrais enjeux du récit, voire 1H15 pour comprendre ce qui va suivre ! Pour déboucher ensuite sur un final absolument jouissif en diable, et hyper prenant. Mais que se passe-t-il donc pendant la... Lire la critique de Affreux, sales et méchants

25 2
Avatar KingRabbit
8
KingRabbit ·

Salauds de pauvres !

La première chose que l'on puisse dire à propos de cette comédie satirique hyper-féroce, qui a pour le coup plus le goût de la mort aux rats que celui du vitriol, c'est qu'il porte "superbement" son titre... Ettore Scola, qui est à un milliard de kilomètres de la tendresse de "Nous nous sommes tant aimés" réalisé deux ans plus tôt, ne se permet pas la moindre parcelle de sentimentalisme ou... Lire l'avis à propos de Affreux, sales et méchants

27 4
Avatar Plume231
8
Plume231 ·

Crasseux

C'est au cœur d'un bidonville du Rome du début des années 1970 qu'Ettore Scola nous entraîne avec son cinquième film Affreux, sales et méchants. Il nous fait suivre la vie d'une famille tournant autour d'un patriarche borgne et tyrannique qui possède une liasse d'un million de lires... Scola nous immerge dans ce bidonville romain et met en... Lire l'avis à propos de Affreux, sales et méchants

23 7
Avatar Docteur_Jivago
8
Docteur_Jivago ·

Toute-puissance de la misère

Extraordinaire cruauté, extraordinaire lucidité de réalisation d’Ettore Scola qui étale de manière fascinante les horreurs de la crasse et les horreurs de la vie dans ce qui aurait dû être un documentaire si l’auteur ne s’était rendu compte que la fiction est davantage porteuse de sens. La fable est accablante, plus méchante encore qu’elle n’est narquoise, sans aucune échappatoire,... Lire l'avis à propos de Affreux, sales et méchants

16 8
Avatar Impétueux
8
Impétueux ·

AFFREUX, SALES ET MECHANTS de Ettore Scola

Ettore Scola filme sans complaisance (si ce n'est celle de la satire) ce microcosme de déshérités, pauvres et marginaux relégués hors de la ville. Il y décrit des conditions de survie dans une promiscuité terrible. A tel point que ces gens vivant les uns sur les autres se détestent tous, et tous détestent le vieux tyran qui ne cesse de parler de son million de lires, et de traiter les autres... Lire l'avis à propos de Affreux, sales et méchants

14 7
Avatar littlebigxav
8
littlebigxav ·

Giacinto

Quand Rome se réveille ça sent déjà mauvais. Ça commence dans le pâté. Avec une casquette plombée sur la tronche. Un œil sur la table dégueulasse de la cuisine, qu'est aussi le salon et la chambre à coucher. Chez moi, quoi! Je l'ai fait de mes mains, mon nid douillet! Ils étaient où, tous ces parasites quand j'enfonçais les clous, quand j'allais voler des planches au cimetière ? Putain de... Lire la critique de Affreux, sales et méchants

38 11
Avatar DjeeVanCleef
10
DjeeVanCleef ·