Avis sur

Akira par CREAM

Avatar CREAM
Critique publiée par le

Critique publiée par moi même sous le pseudo Mugen le 18 mars 2008 sur le site animeFR (http://www.animefr.com/)

Il est des films que l'on appréhende forcément à critiquer par la peur de ne pas être assez élogieux, voir respectueux, si c'est un classique incontestable par exemple. C'est le sentiment que l'on peut ressentir en tapant les premières lignes d'un texte sur Akira. Sorti en 1988 au Japon (et 1991 en France), ce film réalisé par Katsuhiro Otomo (le controversé Steamboy) est une adaptation de son propre manga. Mais Akira est aussi et surtout une date dans l'histoire de l'animation japonaise et de la représentation de celle-ci à travers le monde.

Doté d'un scénario passionnant et d'une réalisation virtuose, Akira est sans conteste un chef-d'œuvre. Dès le début du film, le réalisateur peint une vision ultra pessimiste d'un Tokyo post-apocalyptique où la jeunesse est désœuvrée et décadente. La plupart sont victimes de la drogue et de la violence et dans cette cité d'après-guerre, la vie n'a pas beaucoup de valeur aux yeux de ces junkies. La description de ce Tokyo dévasté est parfaite avec des décors réalistes et crédibles. Néo-Tokyo fait penser dans une certaine mesure aux villes dans John Difool, la célèbre bande dessinée de Jodorowski et Moebius.

L'histoire fait honneur aux plus grands récits de science-fiction et s'adresse à un public adulte. La violence est omniprésente et parfois assez « trash » comme la transformation finale de Tetsuo. Bien sûr, l'adaptation en animé a été simplifiée par rapport au manga avec moins de personnages à gérer et une trame moins complexe (plusieurs tomes de l'histoire originale passent littéralement à la trappe). Pourtant, le film n'en perd pas en substance et en efficacité. La psychologie des personnages et la trame politique de l'histoire sont toujours bien présentés, laissant souvent l'aspect science-fiction de côté.

Le rythme est très soutenu et le film enchaîne les scènes d'action marquantes comme la course en moto du début. On remarque que le film a aussi influencé de nombreuses œuvres depuis sa création : l'allure de Tetsuo avec sa cape rouge et ses cheveux relevés fait indéniablement penser à Dragon Ball Z.
De même, dans le clip de Kanye West, Stronger, on retrouve le même décor d'hôpital et les mêmes plans de caméra que dans le film d'Otomo. Akira puise aussi ses propres références dans l'Histoire nippone comme la représentation de l'explosion atomique, qui renvoi évidemment au traumatisme d'Hiroshima. Akira est devenu au fil du temps une œuvre culte aussi bien dans le monde de l'animation japonaise que celui du cinéma tout court.

Grâce à Akira, la culture manga a pu s'exporter en France et dans de nombreux pays du monde, brisant ainsi de nombreux préjugés sur les mangas et influençant une quantité d'artistes.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 516 fois
6 apprécient

CREAM a ajouté ce film d'animation à 4 listes Akira

Autres actions de CREAM Akira