Affiche Alien : Le 8ème Passager

Critiques de Alien : Le 8ème Passager

Film de (1979)

Alien, mon intime passager

Alien est MON film fondateur. C'est lui qui a éveillé mon sens de la cinéphilie. J'ai 11 ans lorsqu'il sort en France (mais que faisaient donc mes parents pour ne pas m'interdire tous ces films que j'allais alors dévorer en salle obscure ?? Dois-je aujourd'hui les remercier chaudement ou les agonir d'insultes et les traiter d'inconscients ?) et il s'agit de ma première claque... Lire la critique de Alien : Le 8ème Passager

146 95
Avatar guyness
9
guyness ·

Bodypiercer, Le Transpercecorps

C’était peut-être un jeu dans la cours du collège, cette manie que nous avions, jeunes adolescents, de faire mine de prendre à la rigolade les films d’horreur diffusés la veille au soir. Si jeunes, il nous était encore difficile d’étaler nos biceps devant les filles puisque nous n’en avions pas. Alors pour les impressionner un peu, nous jouions à « même pas peur » et nous moquions des petits... Lire la critique de Alien : Le 8ème Passager

89 14
Avatar Jambalaya
10
Jambalaya ·

Mother ! You bitch !

L'un des inqualifiables nombreux manques à ma culture cinématographique est comblé. J'ai enfin vu Alien. Je redoutais cette confrontation avec ce monument annoncé. Fanatique absolu de Blade Runner, l'étiquette horreur de Alien me rebutait. J'ai une tendance à m'ennuyer profondément devant... Lire la critique de Alien : Le 8ème Passager

150 17
Avatar Hypérion
9
Hypérion ·

Cannibal Kingdom

Alien n’est pas seulement l’acte de naissance d’une créature phare de la mythologie hollywoodienne : c’est aussi l’éclosion d’un cinéaste, qui fait pour ce second film des débuts éclatants avant un chef d’œuvre (Blade Runner) dont il ne semble jamais avoir pu se... Lire la critique de Alien : Le 8ème Passager

67 7
Avatar Sergent Pepper
8
Sergent Pepper ·

Ce film a plus de trente ans !

Je vais peut-être passer pour un alien, mais je ne serai pas aussi élogieux que la plupart d'entre vous, même s'il faut reconnaître à ce film d'indéniables qualités que j'évoquerai par la suite. Mon reproche principal serait pour moi la trop lente mise en place du film qui ne commence vraiment qu'au bout de vingt-cinq minutes. Le début est sans doute assez joli, mais je dois dire que je me suis... Lire l'avis à propos de Alien : Le 8ème Passager

69 22
Avatar socrate
7
socrate ·

Great Scott!

Mon cinéma de quartier a pris l'excellente initiative chaque été de proposer des séances de cinéma en plein air, gratuites, et où il projettent des vieux classiques. Ces séances ont de plus le bon goût de se faire dans la cours de la brasserie attenante au cinéma, ce qui permet non seulement de regarder d'excellent films, mais de les accompagner d'excellents breuvages. Cette saison... Lire la critique de Alien : Le 8ème Passager

55 6
Avatar Samu-L
9
Samu-L ·

Shakespeare disait : "Les dangers visibles nous causent moins d'effroi que les dangers imaginaires".

Une expérience, un mélange, orchestré avec maestria par Ridley Scott, s'inspirant des classiques tels que La Chose d'un autre monde et Planète Interdite pour élaborer un nouveau genre de cinéma qui va révolutionner les mœurs. Un Genre hybride, tantôt science-fiction et horreur, oscillant entre le cinéma d'auteur et la série B. Ridley Scott s'attache surtout à conserver un certain réalisme à... Lire l'avis à propos de Alien : Le 8ème Passager

96 15
Avatar Senscritophiliste
10
Senscritophiliste ·

À tombeau volant

Tandis que l’équipage du vaisseau Nostromo dort paisiblement et artificiellement au cours du trajet de retour sur la terre, l’ordinateur de bord capte un signal inconnu. La procédure de réveil des astronautes est amorcée. Les sept membres de l’équipage sont envoyés sur la petite planète d’où vient le signal afin d’enquêter. Ils découvrent sur place un gigantesque vaisseau à l’origine inconnue... Lire la critique de Alien : Le 8ème Passager

33
Avatar Vincent_Ruozzi
9
Vincent_Ruozzi ·

Méta-culotte.

Dès que la caméra s'engouffre avec lenteur dans les couloirs du Nostromo, impossible de deviner l'hécatombe à venir. d'« Alien », le cocktail pétulant science-fiction/horreur tire ses plans les plus intenses, langoureux et stressants. Lorsque « La Planète des Vampires » rencontre une version métallisée des « Chasses du Comte Zaroff », sort cet envoutant ovni, qui ne serait probablement rien... Lire l'avis à propos de Alien : Le 8ème Passager

50 8
Avatar Kiwiwayne Kiwinson
9
Kiwiwayne Kiwinson ·

Maman nous a fait faire une grosse connerie !

- Alien : le 8ème passager -, premier volet de la plus terrible saga de Science-fiction de tous les temps, le seul Ripley Scott Film d'ailleurs avant que se succèdent James Cameron, David Fincher, et le p'tit français Jean-Pierre Jeunet. L'angoisse et la beauté du métrage sont plantées dès le pré-générique, de l'image jusqu'à la musique tandis qu'une typographie intrigante marque le titre, le... Lire la critique de Alien : Le 8ème Passager

66 5
Avatar FPBdL
9
FPBdL ·