Une affaire de famille

Avis sur Aliens : Le Retour

Avatar Fatpooper
Critique publiée par le

C'est marrant ça : lorsque j'ai revu la saga il y a 5 ou 6 ans, j'ai trouvé que cette suite était bien supérieure au premier volet ; aujourd'hui, je révise mon jugement (je ne sais plus si à l'époque c'était la version uncut que j'avais vue ou pas ; c'est le cas ici).

Si le film est une copie du premier volet sur plusieurs points narratifs (une fillette au lieu d'un chat, duel final dans une navette), James Cameron veut se montrer un peu plus bourrin que Ridley et en soi, je n'ai rien contre cette décision. Ce qui m'a chagriné, c'est que le bougre mette autant de temps à tout mettre en place. Ainsi, pendant 1h10, soit la moitié du film, il ne se passe pratiquement rien ; cette introduction aurait dû être bien courte afin de rendre le film plus dynamique. En revanche, Cameron intègre mieux certaines idées reprises du premier film en les amorçant mieux : par exemple le coup de la fillette, ça paraît moins gratuit, pas seulement parce qu'il s'agit d'une humaine, mais aussi parce que James nourrit au préalable cette sous-intrigue avec d'abord la mort de la fille de Ripley (on l'apprend au début du film), ensuite parce que les deux personnages auront droit à quelques scènes ensemble afin d'approfondir leur relation. La fin, même si elle sent un peu trop la rallonge, passe également mieux que dans le premier film simplement parce que Cameron l'étire pour en faire une scène mémorable (un affrontement épique). Les personnages et les dialogues ne sont pas très intéressants. Surtout durant la première moitié du film où l'intrigue repose essentiellement sur la présentation de ces héros et de l'univers. Du coup on s'ennuie un peu. Une fois que l'action commence vraiment, c'est nettement mieux.

Autre point regrettable : il y a plusieurs incohérences dans ce film. pas des incohérences sévères, non, c'est plutôt lié à la manière d'exploiter des éléments de l'intrigue. Par exemple le coup de l'acide, James semble l'oublier assez vite, si bien qu'à un moment on se demande comment l'équipage peut survivre en massacrant autant d'Aliens autour d'eux. D'autres petites choses, comme par exemple lorsque les soldats apprennent qu'ils ne peuvent pas utiliser tel type d'armes sous peine de tout faire sauter. Lorsque Ripley retourne là à la fin, personne ne se pose la question, et visiblement ça ne fait pas trop de dégâts. C'est un élément qui aurait pu ajouter plus de tension. J'irai même encore plus loin en disant que dès la première fois, c'est mal exploité (surtout que ça paraît idiot que personne n'ait pensé à ça plus tôt).

Niveau message, Cameron fait table rase : ici il ne s'agit plus d'un porno caché, mais plutôt d'une réinterprétation de la guerre du Vietnam : les ennemis sont partout, mais cachés, la technologie est impuissante face à ces 'bêtes'. Autre thématique qui semble suivre celle du sexe : la famille ! Ripley recompose malgré elle le cocon familial avec cette petite fille et ce beau militaire.

Visuellement ça a plutôt mal vieilli. Si le film de Scott résiste, c'est aussi grâce à ses nombreuses ellipses ; Cameron opte pour un produit plus visuel, et forcément, certains effets spéciaux semblent dater un peu. Pas tous, heureusement, et les monstres restent toujours agréables à découvrir (apparemment, Cameron a simplifié le design afin de permettre plus de souplesse à la créature) surtout que l'auteur offre une petite nouveauté par rapport au précédent film. Les acteurs sont tous bons (par rapport à ce qui leur est demandé, bien sûr), mais il faut bien avouer aque la fillette agace avec son cri qu'elle a l'occasion de répéter plusieurs fois. En fait, on dirait que Cameron l'a castée pour ce cri reconnaissable. La musique est assez bof. Apparemment, le compositeur n'a eu que très peu de temps pour écrire de bons morceaux, du coup il a repris d'anciens thèmes.

Il semblerait que James Cameron ait rencontré pas mal de difficulté lors du tournage : en effet, son équipe technique, qui était celle de Scott, ne le respectait pas, du coup, les coups de gueule étaient fréquents jusqu'à ce que Cameron ait à virer son chef op' afin de démontrer son autorité sur le plateau. Un tel sabordage de l'intérieur, je trouve ça un peu triste, quand même.

Bref, "Aliens" reste un blockbuster intéressant parce que le réalisateur y propose de bonnes scènes spectaculaires, mais si on analyse le film, on y trouve déjà des défauts de ce genre de film aujourd'hui : un manque de structure et un montage final trop long. Il y a même déjà quelques scènes d'action trop peu lisibles à cause d'un montage trop rapide et de plans pas assez clairs. Malgré tout cela, c'est un film qui passe assez bien et dont on ne ressent pas trop ces 2h24 minutes.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 239 fois
4 apprécient

Autres actions de Fatpooper Aliens : Le Retour