Affiche American Gigolo

Critiques de American Gigolo

Film de (1980)

Critique de American Gigolo par Biniou

C’est assez incroyable de voir comment Schrader est à l’heure en réalisant ce film en 1980, année de croisement entre la chute du nouvel Hollywood et l’arrivée de l’esthétique eighties. American Gigolo possède les caractéristiques des deux décennies, une veine critique primordiale qui infuse une image et une musique clinquante toujours à la limite du kitch, le tout donnant un cocktail explosif.... Lire la critique de American Gigolo

5
Avatar Biniou
9
Biniou ·

Critique de American Gigolo par FrankyFockers

Je m'étais pris une méga claque il y a 4-5 ans, en revoyant ce film que j'avais oublié depuis l'adolescence. Je viens de le redécouvrir en Blu-Ray et à ma grande surprise, la claque est encore plus violente. C'est bien simple : je considère désormais American Gigolo comme un Film Parfait ! Un chef-d'oeuvre ! 10/10 ! Je n'en changerais pas un plan, rien ! Avec Hardcore, l'autre chef-d'oeuvre de... Lire l'avis à propos de American Gigolo

6
Avatar FrankyFockers
10
FrankyFockers ·

Critique de American Gigolo par Black-Night

American Gigolo est un bon film. Un drame et thriller où sera aussi présent la romance, sur un gigolo impeccablement incarné par l’acteur principal, un beau ténébreux trentenaire qui va tout à coup se retrouver suspecté d’un meurtre qu’il n’a pas commis. Un film atypique et typique des années 80, qui même s’il n’est pas parfait vaut le coup d’œil. Son histoire nous réserve des scènes très... Lire la critique de American Gigolo

5
Avatar Black-Night
7
Black-Night ·

Godard et Bresson chez Bruckheimer !!!

Un film qui commençait de manière cool sur "Call Me" de Blondie, et pour combler encore plus le plaisir des oreilles on aura le droit aussi à des variations electro-synthétiques de la chanson par Giorgio Moroder, et qui est réalisé par l'excellent Paul Schrader laissait à penser que la suite serait bien meilleure. En outre Richard Gere est complètement à l'aise, sexy et charismatique à souhait... Lire l'avis à propos de American Gigolo

4 6
Avatar Plume231
4
Plume231 ·

Critique de American Gigolo par AMCHI

Autant son précédent film Hardcore (de 1979) était pétri du style nouvel Hollywood des années 70 autant avec American Gigolo Schrader réalise là un film très marqué par le style des années 80 et pourtant on est juste en 1980. Paul Schrader est un réalisateur et scénariste intéressant mais avec American Gigolo il se plante, il semble vouloir dénoncer une certaine superficialité dans les milieux... Lire l'avis à propos de American Gigolo

5
Avatar AMCHI
3
AMCHI ·

Richard ne Gere pas

Le film est à l'instar de son personnage principal : totalement superficiel. Oui, les musiques de Giorgio Moroder et de Blondie sont exquises. Oui, l’esthétique 80's du film est à tomber. Mais c'est à peu près tout. Richard Gere, qui peine à convaincre qu'il a du charisme (et c'est très difficile, on le comprend), campe un personnage antipathique et candide, qui cache sa vie minable derrière une... Lire l'avis à propos de American Gigolo

4
Avatar MrOrange
5
MrOrange ·

Compagnie galante

Sur un postulat classique, Paul Schrader nous immerge donc dans le quotidien d’un homme-fantasme, jouant subtilement sur ses atouts (il remarque facilement les tics traduisant la solitude et l’envie) pour satisfaire sa clientèle féminine, sans pour autant jamais avouer réellement quel est son métier. En cela, le film se révèle assez subtil, puisqu’il expose ce jeu de séduction implicite qui... Lire la critique de American Gigolo

4
Avatar Voracinéphile
7
Voracinéphile ·

Critique de American Gigolo par Zogarok

Cet American Gigolo a une réputation bien mitigée. Elle est compréhensible dans le sens où le film raconte des rapports au monde, avec les personnages les expérimentant, plus qu'une intrigue robuste en tant que telle. American Gigolo est riche et fascinant pour les mêmes raisons. Cet objet est aussi dense que Taxi Driver ou Raging Bull de Scorsese, dont le... Lire la critique de American Gigolo

2
Avatar Zogarok
8
Zogarok ·

Dans quel état Gere

Paul Schrader qui avait signé le scénario de Taxi Driver, poursuit ici sa dénonciation de la dégradation des moeurs d'une certaine société américaine fortunée, et sa quête de la rédemption. Le film qui a suscité un inattendu pouvoir de fascination et une sorte d'engouement mythique, en occulte hélas le propos, j'aurais aimé que le réalisateur appuie un peu plus sur la... Lire l'avis à propos de American Gigolo

10 11
Avatar Ugly
6
Ugly ·

Critique de American Gigolo par Limguela_Raume

Ceci n'est pas une 1ère version de Cinquante nuances de Grey. (Schrader fait les poches de Robert Bresson. Et bien.) Saveur Gigolo Lire l'avis à propos de American Gigolo

2
Avatar Limguela_Raume
7
Limguela_Raume ·