Avis sur

Arnaques, crimes et botanique par MalevolentReviews

Avatar MalevolentReviews
Critique publiée par le

Longtemps mis de côté, le film de gangsters mêlé à la comédie burlesque refait surface en 1998 grâce à Arnaques, crimes & botanique, film culte anglais qui révéla plusieurs talents, aussi bien son réalisateur Guy Ritchie (qui connaitra le succès qu'on lui connait aujourd'hui) que sa palette d'acteurs alors peu connus. Autour de dialogues savoureux, de séquences purement hilarantes et de trouvailles visuelles magnifiques (notamment lorsqu'Eddy perd au poker) se situe un scénario malin fait de magouilles qui dérapent, de gangsters incompétents et de situations drôlissimes qui s'enchaînent à cent à l'heure...

Nous découvrons donc dans un tourbillon d'humour noir typiquement britannique une galerie de personnages colorés dont les acteurs s'ajouteront par la suite aux films du genre anglais comme Jason Statham, dans son premier rôle cinématographique, qui gardera ce rôle de mec balèze qui fait chier personne (et que personne ne fait chier), l'ex-footballer Vinnie Jones qui conservera également son statut de grand gaillard aux punchlines aussi douloureuses que ses poings, ainsi que les excellents Jason Flemyng, Alan Ford, Steven Mackintosh ou encore Vas Blackwood.

La réalisation soignée, élégante et originale de Guy Ritchie, accompagnée donc de cet humour totalement décalé et de répliques cultes font indéniablement d'Arnaques, crimes & botanique une perle rare du film de gangsters anglais. Unique en son genre, sans défauts et au brillant casting (à noter la participation de Sting), le long-métrage a de quoi conserver pour longtemps encore son statut de film culte. À voir sans plus tarder, l'adhésion est immédiate !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 88 fois
Aucun vote pour le moment

MalevolentReviews a ajouté ce film à 2 listes Arnaques, crimes et botanique

Autres actions de MalevolentReviews Arnaques, crimes et botanique