Un navet empoisonné de fukushima

Avis sur Astérix aux Jeux olympiques

Avatar Hypérion
Critique publiée par le

Astérix aux jeux olympiques, troisième opus des aventures cinématographiques de notre gaulois préféré, est au cinéma français ce que Justien Bieber est à la musique mondialisée. Une insulte. Absolue. Un navet non comestible, une liqueur frelatée imbuvable issue de la distillation de crachat et raclures de bidets mélangée à la sueur ensanglantée des goulags.

Dur de succéder au film de Chabat, qui détournait l'oeuvre pour mieux lui rendre hommage, rajoutant en surcouche de l'humour Goscinnyien celui des Nuls. Astérix aux Jeux Olympiques tente une autre approche, un massacre de l'humour de Goscinny sans pour autant inclure de l'humour du tout. Non, désolé, ce n'est même pas de l'humour beauf et lourdingue, ce serait une insulte au genre. Rendez vous compte que niveau gags, à côté d'Astérix aux jeux olympiques, la soupe aux choux fait office de chef d'oeuvre absolu du septième art !

Le problème principal d'Astérix aux jeux olympiques, c'est l'impératif financier. Il devait faire PLUS d'argent que le plus grand succès du cinéma français d'alors, soit la version Cléopâtre (depuis dépassée par les Chtis... Bref). Donc s'internationaliser. Donc supprimer tout humour typiquement français pour capter un certain public dans les salles obscures européennes... Quand on adapte Astérix tout en se passant de ce qui fait notre sens de la rigolade, je ne sais pas vous, mais il y a comme quelque chose qui cloche déjà dans le postulat de base.

Comment remplacer l'humour ? En invitant des star à la pelle. Qui ne servent à rien. Mais alors à rien. De Zidane à Schumacher en passant par Mauresmo, leur apport est tout simplement abyssal, pire que zéro, négatif, tant leurs scènes inutiles viennent hacher le rythme du film, déjà faiblard...

Passons sur un Poolevorde cabotinant comme jamais, un Delon confondant de médiocrité et d'auto caricature, un Alexandre Astier qui me fait tellement de peine à apparaître dans ce film (POURQUOI ?!!§), un Cornillac qui se démène pour pas grand chose, un Depardieu qui ne fait même pas le moindre effort pour amuser la galerie...

Un film à voir absolument juste après une lobotomie du cerveau. Il parviendra peut être à vous plaire dans ce cas précis. Mais pas sûr.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 4081 fois
104 apprécient · 2 n'apprécient pas

Hypérion a ajouté ce film à 5 listes Astérix aux Jeux olympiques

Autres actions de Hypérion Astérix aux Jeux olympiques