Sa Majesté des Webcams

Avis sur Blair Witch

Avatar Xavier Watremez
Critique publiée par le

D'emblée j'annonce la couleur sans perdre de ces précieuses minutes: il est clair qu'on ne peut qu'à peine critiquer ce long-métrage dont le synopsis est aussi épais que l'appétit au savoir d'une danseuse de zumba des temps anciens - par exemple - (et après tout cette délirante allégorie nous ramène à un siècle où les films d'épouvante étaient plus efficaces sinon mieux réalisés et en particulier Blair Witch !) sous peine de spolier immédiatement son contenu. Donc faisons vite puisque cela est sans espoir.

Et non, pour comprendre ce nouvel opus il n'est pas nécessaire non plus d'être un astrophysicien ou de connaître la destinée de Mère-Grand par rapport à la Voie Lactée. Il faut juste être un peu au courant de ce qui se fait aujourd'hui, avoir des relations, et posséder aussi suffisamment de mauvaise foi tout comme d'ailleurs ceux-là qui ont pondu un tel chef d'oeuvre.
Vous m'aurez compris, Blair Witch 2016 n'est qu'un objet tendance, calibré plutôt pour plaire et ne pas déplaire à qui il faut, et suffisant en tant que tel.

Et puis après tout il n'est pas le seul, il y a aussi le dernier Jason Bourne qui souffre essentiellement des mêmes syndromes; c'est à dire brouiller l'image juste après un choc et faire tout plein de sons très dérangeants et surtout montés très forts du moment qu'on ne voit pas grand-chose. De même tout le monde sait bien que le néant est la plus achevée des tortures, tout le monde a lu un beau jour un bouquin de Kant. Qui en voudra donc au producteur, puisqu'on peut pas être génial à chaque coup ?

Voilà, c'est un film hollywoodien il y a des arbres qui tombent dedans, et je ne suis pas aussi sévère comme tant de mes comparses de SC parce que déja avant la séance, on a du se taper trop, beaucoup trop, de teasers de mauvais films français commerciaux et

beaucoup trop

subventionnés et ça irrite un peu quand même quelque part. Enfin il n'y a rien ou si peu dans Blair Witch 2016; à part peut-être une légère réflexion systémique sur le Mal, qui ne peut être qu'humain. Et aussi beaucoup de "Found Footage" en effet et surtout l'attirance du vide. Si vous voulez avoir vraiment peur, allez vous balader la nuit dans la forêt de votre village-vacances et regardez dans le trou sans fond près du gros bungalow de votre voisine.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 690 fois
5 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Xavier Watremez Blair Witch