L'heure de la mort a sonné

Avis sur Blair Witch

Avatar Fatpooper
Critique publiée par le

Très décevant. Je partais confiant suite à une déclaration du réalisateur : il souhaitait faire le contraire du premier "Blair Witch" et ainsi montrer tout ce qu'on ne voit pas. Cette démarche est similaire à celle de Cameron lorsqu'il a pondu la suite de "Alien", le résultat est agréable, bourrin mais agréable. Malheureusement, l'auteur n'a pas tenu sa promesse.

Le récit est long à suivre : il ne se passe pas grand chose durant la première moitié du film. Pire on retrouve, de manière très scolaire, tous les éléments du premier film. Cela passerait même en ayant vu le premier film si l'auteur cherchait à créer une ambiance, à écrire les situations, malheureusement il se vautre complètement : trop de personnages, pas de caractérisation, juste un faible background... les disputes n'ont pas d'intérêt, elles sont là juste pour ralentir l'action ou pour justifier les bêtises des personnages. Les réactions face à l'improbable ne sont pas toujours juste à cause de ce manque d'approfondissement pré-cité. Il reste quelques idées amusantes : comme par hasard, c'est lorsque l'auteur prend de la liberté. Bon, c'est amené n'importe comment, comme lorsqu'un personnage lâche qu'il ne faut pas regarder la sorcière (en plus le fait qu'elle ne puisse rien faire de mal est parfaitement faux puisque bon nombre sont morts sans l'avoir vue), mais en soi c'est une bonne idée.

Sorcière, avez-vous dit sorcière ? La lumière est tout de même étrange. Et en plus des rires de vieilles femmes, on entend aussi des grognements monstrueux. N'oublions pas non plus que les arbres tombent tout seul... Et s'il y avait une présence extra-terrestre ? C'est la question que je me suis posé à la fin. Surtout à cause de la lumière. Parce qu'avant ça, les grognements, je les trouvais un peu hors-propos. On aperçoit aussi un curieux personnage, un sorte de slender man je dirais, mais tout nu, ou alors j'ai mal vu... Ce serait un peu dommage d'amener ça dans un film intitulé "Blair witch" mais après tout, beaucoup de chasseurs d'Ovni sont persuadés qu'on a pris des aliens pour des sorcières ou des mystificateurs, alors pourquoi pas faire pareil ; disons que ce qui gêne c'est que, même si second opus est souvent considéré comme une erreur de parcours, cela constitue tout de même une saga, et que là on serait en pleine rupture... mais c'est peut-être mon interprétation qui est complètement foireuse.

La mise en scène n'est pas très agréable ni adéquate. Ça bouge beaucoup puis de temps en temps on a de jolis plans qui ne se justifient pas. Autant dans "The Visit", c'était un parti pris aussi absurde que réussi (car cohérent tout au long du film et puis comme en réponse pleine d'auto-dérision à un genre qui ne parvient plus à retrouver son souffle), autant ici, ça vient de nulle part. Les personnages sont si nombreux et il y a tellement de caméra aussi, qu'on est dans un vrai montage avec du champ-contrechamp, ce qui fait complètement oublier l'aspect documentaire : pourquoi alors prétendre que les personnages ont une caméra ? l'immersion ne fonctionne de toutes façons pas !

Ce n'est pas très bien rythmé non plus. Soit il ne se passe rien, soit il se passe plein de trucs. Soit l'image est propre et on voit tout (trop) soit on ne voit rien du tout et on a juste envie de vomir... c'est pour moi un travail scénique complètement bâclé et pas du tout réfléchi. Et c'est dommage aprce que lorsqu'ils sortent le drone, le spectateur peut espérer une utilisation intéressante, un point de vue dans ce genre de film trop rarement exploité (je n'oserai pas dire encore jamais fait car il y a trop de film de ce genre que je n'ai pas vu). Mais non, les auteurs n'en font rien.

Les bois n'ont rien d'extraordinaire. Dans le premier film, certains points étaient reconnaissables, comme la rivière. Il y avait un vrai jeu sur cette forêt. Ici, ce sont les mêmes bois pendant une heure et une maison pourrie pendant 25 minutes... La maison est tout de même chouette, bine crade, bien flippante. Trop grande. Les auteurs ont ici aussi voulu lever le voile de mystère, en montrer trop, sauf qu'au final, on n'en voit rien, parce qu'on se perd complètement, tout se ressemble. Il faut d'ailleurs les personnages disent : on est dans le grenier pour que les spectateurs sachent où ils sont. D'ailleurs les personnages doivent dire beaucoup de choses pour être sûrs que le spectateur comprenne. Des choses parfois évidentes aussi.

Les acteurs ne sont pas mauvais. Ils font le boulot. Compte tenu du fait que les personnages sont vides. Ce qui fait plaisir et que je n'avais plus vu depuis longtemps (à part quand je relance un film d'action des années 90), ce sont des blacks qui se font avoir en premier : la nana survit à sa blessure assez longtemps pour que des blancos meurent, mais c'est quand même la première à morfler. Ensuite c'est son mec qui se fait avoir (si j'ai bien suivi). Après c'était trop le bordel, je sais pas trop dans quel ordre ils meurent/disparaissent.

Bref, ce "Blair Witch" comporte quelques belles idées (le coup du craquement des morceaux de bois aussi, c'était sympa, tiens) mais rien n'est exploité, les auteurs étant pris entre le travail de reconstitution et l'occasion d'aller plus loin : en restant ainsi le cul entre deux chaises, ils se privent de tout approfondissement. Quant à l'image, ce n'est franchement pas terrible ; Adam Wingard devrait s'en tenir à l'image esthétisée comme il le fait si bien (d'ailleurs il y a quelques très jolis plans, c'est juste qu'ils n'ont rien à faire ici). Dommage !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 539 fois
3 apprécient

Autres actions de Fatpooper Blair Witch