Une grosse gifle dans ta face.

Avis sur Boyhood

Avatar Alexandre Gibier Verrier
Critique publiée par le

Ce qui fait que ce film est unique, c'est qu'il a été filmé sur une période de 12 ans, allant de 2002 à 2014, afin de raconter l'histoire d'un garçon depuis ses 6 ans jusqu'à ses 18 ans. On suit sa vie, sa jeunesse, on le voit grandir, on vit avec lui. Ses problèmes, ses parents, ses joies, ses amis et ses amours, sur une durée de 2h45 qui passe nickel tellement on est pris dans l'histoire. Les passages philosophiques arrivent surtout sur la fin du film, quand tout ce pan de sa vie se termine. Le film parle de la vie en général, des différents chapitres de la jeunesse, du départ, des responsabilités, de la maturité, enfin bref de sujets qui touche tous ceux qui ont dans les 18-20 ans, et qui en sont à ce même point de leur vie. Et le fait de voir les personnages grandir réellement ajoute une ampleur non négligeable. Niveau réalisation, ça envoie du bois, les plans sont hyper soignés, le découpage, maintenant que je peux en parler jvais pas me gêner, est nickel, très peu de plans en général (on voit que j'ai bien révisé), et nous fait passer le film. C'est vrai que 2h45 ça peut paraître long, mais là ça passe presque aussi vite que Interstellar tellement c'est bien.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 167 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Alexandre Gibier Verrier Boyhood