Intégration sociale impossible

Avis sur Brazilian Western

Avatar 6nezfil
Critique publiée par le

Joao a tué le policier qui avait assassiné son père. Après la prison, il débarque à Brasilia, dans les années 80. Inspiré par une chanson populaire brésilienne, le film est autant un film de gangs qu'un western, très influencé par le cinéma américain, en particulier celui de de Palma. Au-delà de son quota de scènes violentes, la plupart plutôt bien réalisées, Faroeste Caboclo s'appuie sur des archétypes locaux, notamment dans sa description du racisme qui rend toute histoire d'amour ou d'intégration sociale impossibles pour la population noire. SI le film n'évite pas les clichés, son énergie et sa maîtrise stylistique en font une oeuvre digne d'intérêt.

outbuster
Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 35 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de 6nezfil Brazilian Western