Affiche Bronson

Critiques de Bronson

Film de (2008)

L'Albatros

Tiens, me voilà ramené à mes commentaires de texte de khâgneux. Si vous savez, ceux où le plan en trois parties se terminait immanquablement par un III/ La figure du poète ? Ou toute autre référence au poète lui-même, comme si une oeuvre littéraire laissait toujours transpirer un peu de son auteur... C'est ce que j'ai pu voir dans Bronson. L'homme se débat intensément dans le monde... Lire la critique de Bronson

7
Avatar Alexandre G
9
Alexandre G ·

Charles Fucking Bronson.

Bon je ne sais pas quoi mettre, donc je met 6. Pourquoi me direz-vous ? Le film est tellement étrange, tant dans l'agencement des scènes, que dans la façon de vendre Bronson, que très sincèrement, c'est difficile d'avoir un vrai avis objectif et construit sur l'heure et demie qui compose ce film. Le temps est passé vite, certaines scènes valent vraiment un petit coup d'oeil, mais malgré tout... Lire la critique de Bronson

8
Avatar Bunzer
6
Bunzer ·

Brillant!!

Biopic très particulier d'un psychopathe absolu, Bronson. Face aux contraintes de l'univers carcéral et d'une société à laquelle il ne peut appartenir, l'homme se fait bête et s'exprime par la violence la plus terrible. Portrait en filigrane de Refn, cet autre artiste de la violence? Comme Bronson, il s'est bâti un nom en instrumentalisant la violence et a vocation à interpeller. Les monologues... Lire la critique de Bronson

7
Avatar Dalecooper
8
Dalecooper ·

Une claque !

Très rares sont les biopics qui traitent de la vie et l'œuvre d'une personnalité encore vivante. Et dans le genre, avec ses airs d'opéra, Bronson revêt une dimension unique, un peu dans la lignée de l'hypnotique Kubrick et de son Orange Mécanique, entre violence sauvage, humour mordant et musique envoûtante. Mention spéciale au comédien Tom Hardy, simplement bluffant dans ce rôle de bête furieuse. Lire la critique de Bronson

7 1
Avatar Dod
8
Dod ·

La grande réclusion

Nicolas Winding Refn, et sa fascination pour la violence, se devait de traiter l'un de ses emblèmes Outre-Manche : le prisonnier Michael Peterson, alias Charles Bronson - en référence à l'acteur du même nom... Sa vie, son oeuvre, de non-chanteur et "d'acteur à chier" (ce sont ses mots) cherchant à tout prix la célébrité - ce qu'il réussira grâce à ce biopic -, sont... Lire l'avis à propos de Bronson

6
Avatar RimbaudWarrior
7
RimbaudWarrior ·

Quand le chauve sourit, la mousse tache

Quand on a vu Drive et Only God Forgives, on commence à réaliser que la violence est un thème cher à Nicolas Winding Refn. Que ce soit dans ses thèmes, dans ses personnages, dans les univers qu'il met en scène, WInding Refn fait rarement dans la dentelle, ce qu'il prouve une fois de plus avec Bronson, à mi-chemin entre le biopic et le film carcéral. Il s'agit en effet de relater l'histoire du... Lire l'avis à propos de Bronson

6
Avatar Soma96
7
Soma96 ·

Bronson, t'es qu'un clown !

"je m'appelle Charles Bronson, et toute ma vie j'ai voulu être célèbre". Fabriqué par une société déprimée, qui punit plus qu'elle n'éduque, Bronson voulait comme tout un chacun avoir son heure de gloire. Se mettant en scène constamment, il s'enferme dans une spirale psychotique. La réalisation met en évidence ce trouble psychique profond en alternant les séquences où, lucide, il se confie à la... Lire la critique de Bronson

7 1
Avatar FPBdL
6
FPBdL ·

What human being deserves that?

Un malade mental, un mec avec de gros problèmes nerveux ou un artiste; chacun sa vision. Tom Hardy, le talent à l'état pur, parfait pour ce rôle, jamais de fausses notes, à lui seul il occupe les 3/4 du films et sans lasser le spectateur. Pourtant, la première partie du film n'est pas très intéressante et l'on est ici face à une mise en scène très particulière (sous forme de one man show); ce... Lire l'avis à propos de Bronson

6
Avatar Corteccia _
8
Corteccia _ ·

Critique de Bronson par limma

Ce film est maîtrisé, stylisé, sophistiqué... Croisée cette histoire de violence avec les sketchs dignent d'un artiste clown est d'une originalité sans conteste. Tout est montré de manière crue, ou encore de manière décalée avec pour exemple ces scènes de "grand théâtre" pour montrer une prise d'otage mettant en avant la violence par la comédie mais qui distillent un certain... Lire la critique de Bronson

5 8
Avatar limma
4
limma ·

Raging bull

J'aime bien Refn. Du moins de ce que j'en ai vu. "Bronson", j'avais envie de le voir depuis longtemps. Je m'attendais à un film nerveux mais esthétique, la passerelle idéale entre les "Pusher" (même si ça ne vient pas directement après) et des films plus maniérés comme "Drive" Le scénario m'a posé problème. Pas assez de structure. Refn dit dans une interview qu'il n'y en a pas. C'est... Lire l'avis à propos de Bronson

5 14
Avatar Fatpooper
4
Fatpooper ·