Affiche Brooklyn Yiddish

Critiques de Brooklyn Yiddish

Film de (2017)

  • 1
  • 2

פֿילם איבערבליק

Cinexpérience. Dans une salle où les sièges sont trop près des jambes, le gars de SC, debout sur le toit des toilettes, nous dit sans nous spoiler que le film a gagné le prix du Jury à Deauville. Je pense à Mary. Ce n'est pas ça. Le 1er plan nous plonge dans le bain: on voit plusieurs personnes marcher dans une rue, plusieurs rabbins (je... Lire la critique de Brooklyn Yiddish

9 1
Avatar Zliott
5
Zliott ·

Plongée dans une communauté

Une virée d’une semaine dans une communauté juive très religieuse. Pour rentrer dans le film , il ne faut surtout pas être hermétique à un aspect religieux qui peut paraître renfermés. Car ces personnes ont une vie différente de la nôtre, régit par la religion et des principes bien précis et qui peuvent paraître restrictifs. Menashé veut envers et contre tout,... Lire la critique de Brooklyn Yiddish

5 8
Avatar Steven Merlier
7
Steven Merlier ·

La grâce des choses simples

La spiritualité est un sujet à laisser aux anciens, semble nous dire Menash le personnage principal de Brooklyn Yiddish. Dans ce film, le personnage du rav (le rabbin) et du beau-frère de Menash ne permettent pas de dire le contraire. L'un est âgé, l'autre a complètement intégré les interdits hassidiques, il croule donc sous les années des autres. Mais Brooklyn Yiddish... Lire la critique de Brooklyn Yiddish

4 1
Avatar Moray
9
Moray ·

Pas très orthodoxe

Il est plutôt sympathique, Menashé, le héros de Brooklyn Yiddish, veuf depuis un an et qui ne vit que pour son fils que sa communauté se refuse à lui confier car il tarde à prendre une nouvelle compagne. Sympathique car lourdaud, au propre comme au figuré, maladroit et malchanceux. Seul contre tous dans un environnement ultra-formaliste et dont il essaie de respecter les codes sans y arriver... Lire la critique de Brooklyn Yiddish

2 1
Avatar 6nezfil
5
6nezfil ·

Cinéexpérience

Vu dans le cadre d'une session Ciné Expérience Sens Critique. Premier point positif, il s'agit d'un film que je n'aurais pas vu en dehors de son cadre et à ce titre suis heureux de l'avoir vu. Point positif : je l'ai trouvé plutôt bien filmé et la durée au vu du contenu était adéquate selon moi Cependant, au titre des points négatifs, je me suis assez ennuyé et n'ai pas trouvé le personnage... Lire l'avis à propos de Brooklyn Yiddish

4 1
Avatar Kevin Dthl
4
Kevin Dthl ·

Menashe, père courage.

Promis, je ne vais pas spoiler tout le film ! Je l'ai fait une fois (salut Mother!) et je doute que je le ferai. Et pas du tout sur ce film. Donc après le film qui a divisé mes éclaireurs en 2 camps, voici le film qui a reçu le Prix du Jury dans le Festival de Deauville avec ... Chris Colombus à la production ? Ok. Vu en cinexpérience, je me demandais quel genre de film s'était et... Lire l'avis à propos de Brooklyn Yiddish

2 1
Avatar Neo Cosmic M
5
Neo Cosmic M ·

Le poids de la communauté hassidique

Lorsque Menashe (Menashe Lustig) perd sa femme, qui s’occupait de toutes les choses pratiques à sa place, il se retrouve seul face à son impuissance. Mais, parce qu’il est Juif hassidique, sa communauté lui impose un nouveau cadre. Selon ses règles, s’il veut conserver la garde de son fils (Ruben Nyborg), il doit impérativement se remarier, ce dont il n’a pas du tout envie. Profondément... Lire la critique de Brooklyn Yiddish

Avatar etsecla
7
etsecla ·

Tinder ou la marieuse, à chacun son remède.

Ce film parle des juifs. Voilà merci captain obvious ce sera tout! Non en fait pas vraiment, selon moi c'est plus que juste un juif au sein de sa communauté à New York. Parce qu'en fait le personnage principal est avant tout papa, veuf, looser et enfin juif. Tout le film est poétique: la musique, les rituels religieux, la lumière, les chuchotements des prières avant de dormir. Du... Lire l'avis à propos de Brooklyn Yiddish

Avatar Cyrielle Farges
6
Cyrielle Farges ·

Critique de Brooklyn Yiddish par Mogadishow

Une plongée sensible, mesurée et pleine de justesse dans le quotidien de la communauté hassidique new-yorkaise. La mise en scène, sobre et naturaliste, offre quelques très belles scènes, toutes sur la religion. Les acteurs, tous plus ou moins amateurs, sont quant à eux excellents et très touchants. Lire la critique de Brooklyn Yiddish

Avatar Mogadishow
7
Mogadishow ·

Menasche prisonnier

Focales longues, faible luminosité et petite profondeur de champ : dès qu’il est filmé, Menasche semble prisonnier. Mais de quoi ? Au début, je le pensais prisonnier de sa foi et de sa pratique religieuse. L’image qu’il renvoie dans les premières minutes est celle d’un juif pieux et très orthodoxe, vêtu comme il faut et parlant et priant en yiddish. Mais très vite, on... Lire la critique de Brooklyn Yiddish

1
Avatar Tom Cluzeau
6
Tom Cluzeau ·
  • 1
  • 2