Affiche Call Me by Your Name

Critiques de Call Me by Your Name

Film de (2018)

Ce sédiment de l’été.

Par une savoureuse coïncidence d’agenda, Lady Bird et Call me by your name sortent le même jour en France en plus de partager un de leur comédien, qui de second rôle ténébreux dans le premier devient tête d’affiche du second. Si le sujet est le même – l’adolescence... Lire la critique de Call Me by Your Name

191 14
Avatar Sergent Pepper
8
Sergent Pepper ·

Au détour d'un été.

Il me suffit d'écouter en boucle ou de me repasser en tête le sublime morceau "Mystery of Love" de Sufjan Stevens pour retrouver cette sensation si particulière que peu de films arrivent à partager. Une sensation de nostalgie d'abord, la nostalgie de la campagne européenne, avec ses bois illuminés, ses rivières turquoises, ses chaises et tables blanches près de luxueuses vieilles maisons de... Lire l'avis à propos de Call Me by Your Name

98 13
Avatar Ivan du Pontavice
8
Ivan du Pontavice ·

Dolce Vita

Dans une Italie bucolique et pittoresque, Call me by your name de Luca Guadagnino nous raconte avec fièvre les premiers émois de deux démiurges. Le film est aussi solaire qu’un premier été, aussi sensuel et fougueux qu’une première fois. Un fantasme filmique élégant et sublime. Call me by your name est une invitation au dépaysement avec un décor bourgeois idyllique, érudit mais qui... Lire l'avis à propos de Call Me by Your Name

110 6
Avatar Velvetman
8
Velvetman ·

Parce que c'était lui...

Dans l'éclat de l'aurore lisse, De quels feux tu m'as enflammé, O mon printemps, mon bien-aimé, Avec mille et mille délices! Je sens affluer à mon cœur Cette sensation suprême de ton éternelle chaleur, Beauté qui commande qu’on t’aime. » Goethe (Beauté de l’éphèbe) Moscazzano, un nom qui sonne comme un dessert italien, petit... Lire la critique de Call Me by Your Name

235 220
Avatar Aurea
10
Aurea ·

A nos amours

2018 est une année cinéma qui commence d'une manière très particulière pour moi : après un flashback éprouvant sur des souvenirs d'enfance soigneusement enterrés ("Jusqu'à la garde"), voici qu'un obscur cinéaste italien vaguement arty réussit à immortaliser le plus bel été de ma vie. Oh, je ne prétends pas avoir su jamais jouer de la guitare comme Elio sait jouer du piano... Lire l'avis à propos de Call Me by Your Name

69 24
Avatar Eric Pokespagne
8
Eric Pokespagne ·

Is it better to speak or to die ?

Voilà plusieurs semaines qu'on entend parler de Call Me by your Name, de Luca Guadagnino. Les deux acteurs principaux sont partout, nominations aux Oscars, critiques très élogieuses dans la presse... Je partais donc avec une certaine appréhension, problème récurrent avec ce genre de films, qui sont vantés de toute part mais peuvent aussi décevoir. Ayant encore en tête Amore,... Lire l'avis à propos de Call Me by Your Name

42 7
Avatar Clairette02
9
Clairette02 ·

Journées d’été

L’été, j’aime me lever et n’avoir rien à faire de la journée. Regarder par la fenêtre, voir les feuilles vertes danser dans un grand ciel bleu. L’ouvrir et sentir l’air chaud me lécher le visage. J’aime lire à côté de la fenêtre ouverte, entendre les oiseaux chanter, le vent souffler et la rue vivre paresseusement sa journée d’été. Rester allongé à ne rien faire dans un courant d’air frais.... Lire l'avis à propos de Call Me by Your Name

19 7
Avatar Clode
8
Clode ·

Une pêche un peu fade, qui m'a laissé sur ma faim

Quelle déception ! J’avais entendu tellement de bien de ce film que je m’attendais à passer un grand moment. Hélas, il ne m’a pas fait vibrer. Je l’ai même trouvé plutôt fade, lent, presque ennuyeux. Il faut dire que les deux beaux jeunes hommes ne m’ont pas fait fantasmer et que leur idylle n’a eu que très peu d’écho en moi. La mise en scène, tout comme la photo m’ont paru ternes. Cette... Lire la critique de Call Me by Your Name

19 114
Avatar Roinron
6
Roinron ·

In the name of love

Été 1983. Italie. À l’extérieur il fait jour, le soleil est chaud et enveloppant, il y a un air de dolce vita qui bruisse, une nonchalance distinguée qui vous prend, un temps qui s’est arrêté on dirait. On parle anglais ou allemand, on badine en français ou en italien. Tout se mélange. Les amis qui passent, les gens du village, le personnel attentionné, les jeunes, les adultes et les... Lire la critique de Call Me by Your Name

17
Avatar mymp
8
mymp ·

"S'il y a du chagrin, chéris-le, et s'il y a une flamme, ne l'éteins pas"

Un dimanche d'octobre, la Roche sur Yon (Vendée) s'anime. C'est la huitième édition du Festival International du Film. Il offre aux Yonnais - qui d'après une étude prétendument sérieuse du CNC sont les Français les plus cinéphiles de France - l'heureux privilège de découvrir des films du monde entier avant les autres. Privilégié je l'ai été, car cet après-midi d'octobre, terne et... Lire la critique de Call Me by Your Name

45 3
Avatar antoclerc
10
antoclerc ·