Affiche Ce qui nous lie

Critiques de Ce qui nous lie

Film de (2017)

La Fermentation des Sentiments

Alors que j'ai découvert son cinéma assez jeune, je dois bien reconnaître que j'aime beaucoup Cédric Klapisch, notamment sa façon de dresser le portrait d'une génération (Le Péril Jeune, sa saga L'Auberge Espagnole...) ou de tisser des liens entre humains, étudier les rapports familiaux ou encore les tranches de vies (Un Air de Famille). Ici, il s'intéresse... Lire la critique de Ce qui nous lie

41 3
Avatar Docteur_Jivago
7
Docteur_Jivago ·

Un premier cru

Quand on a grandit avec Cédric Klapisch, que Cédric Klapisch sort un nouveau film, que ce film se passe en Bourgogne et parle de vin, qu'il se déplace à France Inter pour en parler, qu'il n'en parle pas à Éva Bettan mais à François-Régis Gaudry, le dimanche matin, dans l'émission de radio gastronomique "On va déguster", que son passage et que les extraits entendus vous enthousiasment... hé... Lire la critique de Ce qui nous lie

13
Avatar Arnaud Malon
9
Arnaud Malon ·

Des clichés à la pelle, mais une sensibilité intacte

Ce qui nous lie, pour faire bref, présente les habituels défauts d'un Klapisch, qui pourront être vus suivant le point de vue comme des qualités : une grande générosité dans la mise en scène qui avoisine souvent la facilité ou le mauvais goût, une bonne direction d'acteur, qui peut s'approcher du cabotinage, et une faculté assez sidérante à réussir certaines scènes et à en rater d'autres.... Lire l'avis à propos de Ce qui nous lie

12
Avatar Christoblog
4
Christoblog ·

Une comédie dramatique touchante et drôle, pleine de chaleur humaine, pour un Klapish en grande form

Cédric Klapish s’est essayé à de nombreux genres durant sa carrière mais force est de constater qu’il n’a pas son pareil lorsqu’il fait le choix de croquer des tranches de vie dans leur plus simple expression. Il l’a prouvé avec sa trilogie culte et auréolée de succès inaugurée avec « L’auberge espagnole », poursuivie avec « Les Poupées russes » et terminée avec « Casse-tête chinois », où il... Lire l'avis à propos de Ce qui nous lie

18 1
Avatar Rémy Fiers
8
Rémy Fiers ·

Terre de famille

Jean, Juliette et Jérémie sont frères et sœur. Un jour, Jean revient les voir. Bientôt orphelins, leurs parents leur laissent leurs vignes, leur domaine, leur sang. On reconnait l’œil averti de Klapisch au détour d'un gros plan sensuel, examinant avec précision tous ces détails ordinaires. Klapisch sait toujours aussi bien parler de cette jeunesse de L'Auberge espagnole, balancée entre deux... Lire la critique de Ce qui nous lie

9
Avatar VICTHOU08
7
VICTHOU08 ·

Histoire viticole de Taille et de Bonde

Je n'avais pas vraiment envie de voir ce film. Mais le nom de Klapisch, (et les critiques globalement positives sur le site) m'ont finalement convaincu. La tonalité générale du dernier Klapisch est la mélancolie. Peu appuyée cependant, mais renforcée par des flashbacks nostalgiques discrets, où le père est présent aux côtés des enfants, et étayée par la justesse du jeu des acteurs Pio Marmaï,... Lire l'avis à propos de Ce qui nous lie

8 5
Avatar Zolotoï
7
Zolotoï ·

Une terre de vignes

Ce n'est certes pas le meilleur Klapisch que j'ai vu, mais assez sympa tout de même. Ce film pose la question de la filiation et du patrimoine familial, des relations dans une fratrie, du lien à la terre etc Et puis, c'est assez bien joué, il faut le dire. Les interprètes et les superbes paysages bourguignons relèvent un... Lire l'avis à propos de Ce qui nous lie

3
Avatar Elsa la cinéphile
6
Elsa la cinéphile ·

Fraternité sur lie

En bon quinquagénaire, Cédric Klapisch commence à savoir ce que "maturité" veut dire. Or ses films, avec une forme de sincérité qui n'est pas dépourvue d'élégance, accompagnent, depuis "Le Péril jeune" (1995) jusqu'à ce dernier opus, la courbe des âges par lesquels le réalisateur est lui-même passé. Ce dernier projet n'a rien de spécifiquement autobiographique, mais il reflète cette... Lire la critique de Ce qui nous lie

7
Avatar Anne Schneider
9
Anne Schneider ·

Hymne à la joie de vivre

Ce film ne pouvait que m'être destiné, il réuni mes 3 passions dans la vie : François Civil, le cinéma et le vin. Je pensais avoir à analyser beaucoup de paramètres, vérifier la cohérence des propos viticoles, regarder la justesse des comédiens, la diversité des plans... Finalement je me suis enfoncée dans mon siège et j'ai profité ! Klapisch a bien bossé. Comment ai-je pu douter de lui ? Il... Lire l'avis à propos de Ce qui nous lie

4
Avatar heleneqh
8
heleneqh ·

Le vin et l'amour en héritage...

CE QUI NOUS LIE (14,6) (Cédric Klapisch, FRA, 2017, 113min) : Ce séduisant portrait familial viticole nous emmène en Bourgogne, près de Meursault, pour suivre le retour de Jean (frère aîné parti dix ans plus tôt du domaine), pour fuir la figure paternel et aller faire le tour du monde. Apprenant la mort imminente de son père, il retrouve sa sœur et son jeune frère juste avant le début... Lire la critique de Ce qui nous lie

5
Avatar seb2046
7
seb2046 ·