Quand t'as pas le niveau de tes références

Avis sur Conjuring : Sous l'emprise du diable

Avatar Baron Samedi
Critique publiée par le

Conjuring - Sous l'emprise du diable : Lorraine et Ed Warren sont appelés pour pratiquer l'exorcisme de jeune David Glatzel. Alors qu'ils sont en train de perdre la partie, Arne, le beau-frère de David, demande à l'entité de le prendre à la place de David. Seul Ed s'en est rendu compte, mais il n'est plus en état de donner l'alerte.

Troisième opus franchement décevant.

On nous gratifie toujours d'une belle photo et d'un casting efficace (Vera Farmiga en tête, évidemment), mais l'histoire n'est vraiment pas passionnante, lorgnant vers les malédictions à totem et les rituels à base de pentacle et de bougies noires.

Dès le départ le film se paye le culot de se comparer à L'exorciste avec deux scènes qui ne laissent aucun doute sur la référence (le prêtre de dos avec la maison en face dans le brouillard, puis la scène de possession et de contorsions), mais il n'arrive pas à la cheville du chef-d'oeuvre de 1973.

La suite est une énième resucée de scènes déjà-vu, avec quelques fears effects qui ne fonctionnent pas vraiment.

Un gros manque d'ambitions et d'idées pour renouveler la franchise. Le film est d'ailleurs confié à Michael Chaves, le pote de James Wan, qui nous avait déjà enfumé avec la peu glorieuse "Malédiction de la dame blanche".

Une arnaque qui commence à ressembler à un film pour pigeon, et sans conteste l'opus le plus foiré de la série.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 540 fois
8 apprécient

Autres actions de Baron Samedi Conjuring : Sous l'emprise du diable