Il a ce côté très organique & généreux, comme le cinéma des 80’s/90’s de David Cronenberg.

Avis sur Contracted

Avatar RENGER
Critique publiée par le

Déjà le quatrième long-métrage pour Eric England, à seulement 25ans (!) il réalise ici un étonnant film bien craspec où il mélange habillement horreur et contamination.

Contracted (2013) raconte l’histoire d’une jeune femme qui, lors d’une soirée, après s’être fait violer par un inconnu, découvre le lendemain, son corps pourrir lentement mais surement. Il se dégrade au fil des jours, des tâches apparaissent, elle a des pertes de sang abondante, perd ses cheveux, ses ongles s’arrachent, ses yeux sont rouge écarlate, bref c’est tout son corps qui semble pourrir de l’intérieur…

C’est typiquement le genre de film qui pourrait / devrait être diffusé dans les écoles devant les lycéens en guise de films de prévention contre les dangers que peuvent représenter le GHB ou les relations sexuelles non protégés. Puisqu’il est clairement question de MST ici, puisque suite à un rapport non protégé, Samantha se retrouve avec un corps qui se décharne et plus rien ne semble pouvoir l’arrêter.

Si le film ne raconte pas grand-chose, il a cependant le mérite de nous immiscer au cœur de l’horreur, de nous faire vivre en frontal, la lente descente aux enfers vécue par Samantha. C’est en cela que le film d’Eric England est une réussite, il a ce côté très organique & généreux, impossible de ne pas repenser au cinéma des 80’s/90’s de David Cronenberg.

http://bit.ly/CinephileNostalGeekhttp://twitter.com/B_Renger

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 125 fois
Aucun vote pour le moment

RENGER a ajouté ce film à 3 listes Contracted

Autres actions de RENGER Contracted