Affiche Cosmopolis

Critiques de Cosmopolis

Film de (2012)

A specter is haunting the world

Eric veut une nouvelle coupe de cheveux. Donc, il va dans sa limousine longue comme une piste d'atterrissage et il part vers des quartiers mal famés de la grande ville, faisant fi des messages alarmistes de sa sécurité (qui signale des menaces terroristes dont la dangerosité augmente régulièrement toutes les 20 minutes) et se souciant comme d'une guigne des problèmes de circulation dans la... Lire l'avis à propos de Cosmopolis

58 8
Avatar SanFelice
8
SanFelice ·

Cosmopolis

Cosmopolis est un film réalisé par David Cronenberg et adapté du roman éponyme de Don DeLillo paru en 2003 aux Éditions Scribner. Il a été présenté au Festival de Cannes mais en est reparti bredouille, l'essentiel des prix ayant été accaparés par les grands pontes institutionnels et attendus, tels Michael Haneke, pour Amour (Palme d'or), et Ken Loach, pour La Part des anges (Prix du jury).... Lire la critique de Cosmopolis

27 15
Avatar Morrinson
9
Morrinson ·

Monopolis

Ce film pourrait être réussi s'il racontait quelque chose, s'il était possible de se placer d'un côté ou de l'autre du système capitaliste, si l'on avait le choix de réfléchir à deux camps en attente de tel ou tel argument pour équilibrer une balance invisible et enfin pouvoir choisir de croire ou non au futur, en détruisant le passé puisqu'il le faut. Si le monde n'était que dualité, alors, je... Lire l'avis à propos de Cosmopolis

34 9
Avatar drélium
4
drélium ·

Objet Filmique Non Identifié...

Voilà le genre de films à qui toutes les notes peuvent convenir, le genre de films qui continue à nous faire gamberger à la sortie de la salle obscure, le genre de films qu'on aime où on déteste, en gros le genre typique de films sujet à controverse : chef-d'oeuvre pour certains, foutage de gueule pour d'autres un peu à la manière d'un Tree of Life de Malick. Une seule certitude : l'oeuvre de... Lire l'avis à propos de Cosmopolis

28 16
Avatar Soprano
7
Soprano ·

"I need a haircut"

C'est cette réplique qui va démarrer le film, nous entraînant à travers les méandres de la ville embouteillée par le passage du président en ville, et sous le coup de la folie et du chaos le plus total, pour une simple coupe de cheveux. Cette traversée est ponctuée par des conversations entre Paker et différents personnages, du conseiller financier au plan cul, chacun ayant une scène avec Paker... Lire l'avis à propos de Cosmopolis

17 34
Avatar Northevil
8
Northevil ·

Bla bla bla bla

Je m'explique: couper mes cheveux-blabla-yuan-blabla-sexe-blabla-émeute?-blabla-me tuer?-blabla-sexe!-blablablabla....! Je peux comprendre qu'un réalisateur mise tout sur ses dialogues pour faire un bon film, mais là c'est du blabla! Durant la première heure, on suit un golden-boy (pas spécialement bien joué par Pattison) journée habituel dans sa limousine avec tous les protagonistes qu'il y... Lire la critique de Cosmopolis

32 5
Avatar Stapsboy
4
Stapsboy ·

Chasse à l'homme

Article original sur LeMagduciné Au regard des manifestations qui sévissent en France, des affaires d’Etat, des allusions complotistes qui pleuvent et lorsqu’on voit le fossé qui se creuse entre les différentes couches sociales de notre époque, on se dit que Cosmopolis... Lire la critique de Cosmopolis

14
Avatar Velvetman
9
Velvetman ·

Le cas Pattinson

Sortir d'un rôle symbolique de sa carrière n'est pas une chose aisée. On l'avait vu y a 30 ans avec Ford qui se faisait huer à la sortie de Blade Runner (alors qu'il y est fantastique) à cause de son rôle d'anti-héros dépressif alors que le public le voyait comme LE héros, tout juste sortant de Star Wars et Indiana Jones. Plus récemment c'est le cas de Radcliffe que plusieurs générations... Lire l'avis à propos de Cosmopolis

91 17
Avatar Lucid
9
Lucid ·

Du rationnel à l'instinct

Film de déchéance, Cosmopolis dépeint la chute d'un golden boy. De sa tour d'ivoire, Eric Packer rationalise, gère et dirige. Impeccable avatar du fantasme libéral, le monde est sien. Mais progressivement, les choses semblent lui échapper. Son trajet sans cesse interrompu le fait croiser différents personnages qui lui reflètent sa chute. Un jeune asiatique qui l'ignore et lui répond tout en... Lire la critique de Cosmopolis

19 6
Avatar Hunky-Dory
8
Hunky-Dory ·

Ou quand Robert Pattinson incarne encore une fois un vampire

David Cronenberg et moi, ce n’est pas vraiment une histoire d’amour. Alors certes, certains de ses films ont fait mouche, mais la plupart, m’ont quelque peu laissés sur ma faim. Que l’on évoque Videodrome, History of Violence, Existenz ou encore les Promesses de l’Ombre. Et c’était d’ailleurs aussi le cas de ce Cosmopolis devant lequel je l’avoue, je m’étais endormi la première fois. C’est donc... Lire l'avis à propos de Cosmopolis

32 16
Avatar Confucius
7
Confucius ·