Critique Express

Avis sur Crazy Thunder Road

Avatar Dante Durand
Critique publiée par le

Crazy Thunder Road est le film de fin d'étude de Sogo Ishii, âgé de seulement 22 ans à l'époque. Ce film lui tenant à cœur, il l'a pondu avec très peu de budget, du matos d'empreints et avec une équipe bénévole. Un film fait à l'arrache certes, mais qui sera aussitôt acheté par la société de production Tôei et distribué dans de meilleurs conditions. S'en suivra un succès immédiat en salle.

Thunder Road est un film de motard, un film de jeune, à l'ambiance punk/rock. On y voit des gangs de motards s'affronter sans cesse afin d'affirmer leur supériorité dans ce décor urbain. Une guerre des gangs qui rappelle le film de Walter Hill, Les Guerriers de la nuit (1979).
On voit évoluer le héro, interprété avec force et rage par le regretté Tatsuo Yamada, évoluer dans ce monde de violence, guidé par sa folie anarchiste ainsi que ses instincts de voyous, et refusant toute autorité. Un personnage auquel on s'attache, malgré son obstination à s'attirer des ennuis et son attitude ingérable.

Le groupuscule ultranationaliste, mené d'une main de faire par le leader, joué par Nenji Kobayashi qui, sans être éblouissant fait le travail et impose par son charisme naturel, montre la manipulation exercée sur la jeunesse de la rue en enrôlant les plus faibles d'esprits.
Le personnage campé par Tatsuo Yamada ne se laissera jamais dominer par qui que ce soit. Un trait fort et inébranlable de son caractère, qui inspire le respect.

Hormis quelques plans approximatifs, un faible budget qui se ressent et des acteurs pas toujours au top... Crazy Thunder Road est un film intéressant, avec de bonnes idées dans le récit et même au niveau cadrage. Si la lenteur et les approximations rendent la 1ère partie du film un peu molle par moment, la suite monte en puissance. Le tout amené par une bande-son de qualité et parfaitement ancrée dans l'ambiance du film.

Une oeuvre anti-conformiste qui résonne comme une révolte de la jeunesse et qui fait office d'exutoire au jeune Sogo Ishii, qui peut dès lors, comme son personnage principal, frapper violemment sur les idéaux nationalistes du Japon de l'époque et sur ce conformisme inlassablement présent.

8/10

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 199 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Dante Durand Crazy Thunder Road