Boucle sans Fin

Avis sur Derrière nos écrans de fumée

Avatar Vladimir_Delmotte
Critique publiée par le

Documentaire qui m'aura de nombreuses fois été conseillé depuis sa sortie en 2020, Derrière nos écrans de fumée de Jeff Orlowski aura finit par m'intriguer.

Il est toujours compliqué de se lancer dans un projet dans ce type sans tomber dans la redite. L'addiction aux réseaux sociaux et aux téléphones portables, de manière plus générale, est un sujet dont nous ne cessons d'entendre parler au quotidien depuis une bonne dizaine d'année maintenant. Le documentaire sur lequel nous nous attardons ici ne révolutionne en rien notre vision, contrairement à ce que j'ai beaucoup entendu autour de moi, du moment que nous possédons un minimum d'informations sur le fonctionnement du système. Cependant, le produit final n'en reste pas moins intéressant.

Il reste fascinant d'assister au discours de personnes du milieu, comme par exemple l'homme derrière l'invention du bouton "j'aime" sur Facebook qui est si imbriqué aujourd'hui dans notre subconscient. Certains éléments semblent en effet parfois échapper aux mains de leur créateur et devenir hors de contrôle. Les techniques des constructeurs pour nous rendre, nous consommateurs, dépendant de leurs produits sont diablement bien pensées.
Le documentaire souffre de ce défaut souvent présent dans le genre, à savoir le fait que le sujet dépasse la qualité même du film au point qu'il en est dure de juger le produit fini. Très vite le métrage se répète dans ses propos et passé la première demi-heure, difficile d'apprendre quoi que ce soit de plus que ce qui a déjà été énoncé auparavant.

L'intérêt principal de ce documentaire réside dans les séquences de fictions mettant en scène une famille dont les enfants sont confrontés aux problèmes qu'engendrent les réseaux sociaux. Ces passages offrent une réelle originalité qui manque cruellement au métrage et permet une vraie compréhension du système. Cela permet au spectateur de se rendre compte instantanément du problème et de s'identifier en constatant ses propres addictions à ces technologies. Le système semble à la fois très intelligent, mais profondément destiné à enclencher un cercle vicieux notamment en ce qui concerne le milieu de la publicité.
Le meilleur exemple de la puissance du système reste selon moi lorsque le fils de la famille tente de laisser de côté son téléphone durant une semaine. Jeff Orlowski fait ensuite le choix de nous montrer de manière fictionnelle (mais finalement assez plausible) ce qu'il se passe dans l'appareil et démontre les moyens mis en place pour nous faire reprendre son utilisation. Ici il est fait en sorte que le téléphone reçoive une notification en rapport avec l'ex petite amie du jeune homme de fait à ce que ce dernier ne puisse pas résister à replonger dans le système mis en place.

Cette séquence reste pour moi la plus intéressante car elle met en lumière la puissance destructrice de ces choix de fonctionnement. Il me semble également que cet élément (ainsi que d'autres) rappelleront à tout spectateurs des événements similaires ou du moins semblables à ce que vit le protagonistes. Faisant partie de l'une des dernières générations à avoir vu les réseaux sociaux et téléphones portables tels que nous les connaissons aujourd'hui arriver, cela ne peut que me faire réagir. Le problème semble de plus en plus présent aujourd'hui, surtout chez les nouvelles génération qui grandissent dans un environnement en grande partie dicté par ce système qu'il faut pourtant arriver à contrôler.

Bien que le documentaire de Jeff Orlowski soit finalement totalement oubliable, il faut admettre qu'il laissera une trace dans l'esprit du spectateur concernant quelques éléments particulièrement inquiétants. The Social Network de David Fincher (certes fondamentalement différent dans sa démarche à tous les niveaux) offrait une vision bien plus complexe et intéressante du système dix ans avant déjà. Le film ne propose pas de point de vue réellement original, mais à le mérite de proposer ces séquences de fictions qui justifient à mon sens la vision du métrage.
Même si une grande partie aura déjà été entendue, il semble cruciale qu'un changement soit effectué et ce notamment dans les jeunes générations afin de sortir de nos écrans de fumées...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 167 fois
3 apprécient · 1 n'apprécie pas

Vladimir_Delmotte a ajouté ce documentaire à 1 liste Derrière nos écrans de fumée

Autres actions de Vladimir_Delmotte Derrière nos écrans de fumée