Avis sur

Django Unchained par Le_Maître

Avatar Le_Maître
Critique publiée par le

Lundi 7 janvier 2013.

15h. Mon patron organise une réunion pour me parler de son nouveau tableau de décompte des honoraires. A chier.

15h30. Je commence à m’impatienter. Mais quel connard, j’en ai rien à foutre de ces conneries.

16h. Bon c’est bien gentil mais il faut que j’y aille. J’ai un problème d’ordre personnel et je ne peux pas faire autrement, dommage ça m’intéressait bien cette petite réunion. A demain.

16h01. Je monte dans ma voiture.

16h05. Je suis sur l’A1.

16h55. J’entre dans Paris.

17h40. J’arrive Boulevard Poissonnière.

17h45. Je cherche une place.

18h15. Je cherche toujours une place.

18h20. Je me résous à aller dans un parking. 22 € ? Je m’attendais à pire.

18h35. Je vais au McDo. Un Royal cheese avec un Sprite. J’ai pas faim.

19h00. Je suis devant le Grand Rex. Je prends deux-trois photos. Je regarde l’installation du tapis rouge. Je cherche l’entrée VIP.

19h10. Ayé j’suis entré. On me propose champagne et macarons. J’suis pas spécialement impoli...

19h20. Je suis installé. Putain, c’est bien les fauteuils en cuir au ciné.

19h30. L’écran s’allume. Ah c’est un caméraman qui filme dehors. Y’a du monde, c’est de la merde les autographes pourtant. Ah merde y’a Mélanie Laurent. Elle est belle.

19h35. Cinq Mercedes à vitres teintées arrivent. Ah, j’crois qu’on y est.

19h36. Jamie Foxx. Christoph Waltz. Kerry Washington. Samuel L. Jackson. Quentin Tarantino.

19h40. Ils sont sur le tapis rouge devant l’entrée à signer des autographes et à prendre la pose. Foxx trace son chemin, plus tendu que quelques minutes plus tard sur le plateau du Grand Journal ; tandis que Quentin reste plus d’une demi-heure dehors. Sympa.

20h15. Ils sont sur la scène du Grand Rex. Prenant tour à tour la parole. C’est une ovation à chaque fois, j’ai rarement vu une telle ambiance, c’est un peu comme dans un stade mais quand il y a but toutes les trente secondes. Quentin est bien entendu le plus applaudi, il sait y faire à coups de « vive le cinéma » et de « fucking movie ». Samuel et Christoph sont pas mal non plus à l’applaudimètre, ce dernier mettant tout le monde dans sa poche en parlant français.
Ce fut court mais intense. Le Grand Rex tremble, ambiance indescriptible.

20h30 Le film commence.

Que dire ?

Mise en scène monstrueuse, scenario intelligent, rythme maitrisé, BO qui rocks, interprétation aux petits oignons. Jamie assure un max. Di Caprio on connaissait déjà son niveau. Mais ils sont tous les deux éclipsés par la performance de Waltz, franchement exceptionnel tout au long du film. Et pas de seconds rôles de merde comme dans Inglourious (prends ça Jacky Ido !).
Toujours cette alchimie parfaite entre scènes gores et humour, entre rythme soutenu et répliques qui déchirent, entre images chocs et techniques de montage raffinées.

Le petit creux en milieu de film (classique chez Tarantino) est là, mais il faudrait vraiment être de mauvaise foi pour ne retenir que ça, vu comme toute la première partie du film est géniale.

Je n’en dis pas plus pour ne pas risquer de gâcher quoi que ce soit. Ah, si, ce film est obligatoirement à voir en VO.

23h00. Le film se termine. J’ai juté partout dans mon caleçon.

Merci Quentin.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 742 fois
6 apprécient · 1 n'apprécie pas

Le_Maître a ajouté ce film à 3 listes Django Unchained

Autres actions de Le_Maître Django Unchained