👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Tarantino est l'arnaque du Cinéma contemporain. Tous les grands cinéastes ont été influencés, certes, mais ils ont écrit leurs films à la première personne. Une fois de plus, Tarantino se révèle être seulement DJ, comme en témoignent les seules qualités de ses films: les bandes originales. C'est cette fois Corbucci (et il y a mieux comme référence), Leone et Poitier qui sont plagiés. La "patte" Tarantino est aussi constituée par la mise en scène de dialogues interminables grossiers et sans le moindre intérêt, ainsi qu'une violence "tape-à-l'oeil" gratuite (la dernière grande scène du film ressemble à un jeu vidéo de tir en vue subjective). Le cinéaste n'a jamais réalisé un film pour adultes. Il divertit les adolescents. Son Cinéma est aussi un effet de mode.
Nicolas_Royer
1
Écrit par

il y a 8 ans

5 j'aime

Django Unchained
guyness
8

Quentin, talent finaud

Tarantino est un cinéphile énigmatique. Considéré pour son amour du cinéma bis (ou de genre), le garçon se révèle être, au détours d'interviews dignes de ce nom, un véritable boulimique de tous les...

Lire la critique

il y a 9 ans

339 j'aime

50

Django Unchained
real_folk_blues
7

Jamie nie Crockett

Salut, j’aime Tarantino et je t’emmerde (poliment, bien sûr). Certes, il est podophile (j’ai bien utilisé la lettre « o »), pas très agréable à regarder, parfois vulgaire, et un brin complaisant...

Lire la critique

il y a 9 ans

133 j'aime

50

Django Unchained
Nushku
7

Dragées Unchained

Le dernier Tarantino est un film des plus sucrés. Sucré avec tous ces accents chantants ; ce Sud pré-Civil War aux relents de southern gothic, aux plantations garnies de belles demeures ornées de...

Lire la critique

il y a 9 ans

105 j'aime

8

Barry Lyndon
Nicolas_Royer
8
Barry Lyndon

Critique de Barry Lyndon par Nicolas Royer

L'histoire est prenante et d'un point de vue plastique, le film est magnifique. Cependant, ce qui fait sa beauté et son originalité constitue aussi selon moi une limite: Barry Lyndon est figé. On...

Lire la critique

il y a 8 ans