La réconciliation.

Avis sur Django Unchained

Avatar Quentin Boussarie
Critique publiée par le

Ce qu'il faut comprendre, c'est que j'ai toujours été allergique à Tarantino. C'était fouilli, on ne comprenait jamais rien, c'était drôle mais vu que l'humour ne semblait pas être le but du film, ça me paraissait raté. Du coup, Django constituait pour moi un dilemme. Voir ou ne pas voir? Perdre une fois de plus 2h30 de ma vie ou m'abstenir? Certes, je n'avais que des bons retours, mais n'avait-ce pas été le cas également pour Inglourious Basterds, qui s'était avéré être ma plus grosse déception cinématographique?

Mais bon, là, c'était différent. D'abord , il y avait DiCaprio, et ne pas voir un film où il y avait DiCaprio me paraissait invraissemblable. Et puis, cette fois, j'avais pris le soin de ne pas lire le synopsis, pour éviter la déception comme ce fut le cas sur Inglourious Basterds. Quoi qu'il en soit, quelque chose, en moi, semblait me chuchoter constamment que, cette fois, ce serait différent. En fait, si je m'étais documenté, j'aurais appris que DiCaprio n'apparaissait qu'à la moitié du film, et j'aurais sûrement renoncé : c'eut été une grave erreur.

Donc, j'ai commencé le film. Tout débute bien : il y a une histoire, un scénario, on suit un fil conducteur... Bref, pour la première fois, Tarantino ne fait pas du Tarantino. On se méfie, tout de même, il suffit de rien pour retomber. Mais non. Et je peux le dire fièrement : pour la première fois, j'ai tout compris d'un film de Tarantino ! Qui l'eut cru? Tarantino utilise une fois encore un sujet historique, et l'idée est originale, puisque les films traitant de l'esclavage ne sont pas légion. Et comme, cette fois, le scénario est bien ficelé, on peut apprécier "l'humour Tarantinesque" qui, lui, est légion tout au long du film.

Un mot, enfin, sur les principaux protagonistes. Je veux commencer par saluer la performance de Christoph Waltz (Le Docteur King Schultz).Il a d'ailleurs été récompensé par l'Oscar du Meilleur Acteur dans un second rôle. Petite fleur, je pense, que lui a fait l'Academy...Je ne remets pas en cause "l'oscar du meilleur acteur", mais plutôt le "second rôle"... Son rôle est aussi important que celui de Django ( Jamie Foxx ) - le duo fonctionne d'ailleurs à la perfection -, aussi, peut être a-t-il été nominé dans cette catégorie afin que l'on soit sûr qu'il obtienne son oscar...Tant mieux pour lui, c'est assez mérité.

Pour terminer, une petite nuance dans cette critique, qui m'a fait mettre 8 plutôt que 9 ou 10 : un peu de facilité dans le traitement de certaines scènes, comme celle des chiens, ou les deux principales scènes de fin - qui ne sont pas sans rappeler des scènes d'Inglourious Basterds, soit dit en passant - . On ralentit les scènes, et on passe une musique type Far West (ce qui me permet au passage de signaler que les choix des musiques durant tout le film sont assez douteux)...

En somme, Django Unchained est un film qui devrait plaire à tous : les amoureux de Tarantino retrouveront son humour caractéristique, et les allergiques comme moi ne retrouveront pas un scénario compliqué et sans grand sens. Une réussite.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 612 fois
11 apprécient

Quentin Boussarie a ajouté ce film à 5 listes Django Unchained

Autres actions de Quentin Boussarie Django Unchained