Danny pas brillant

Avis sur Doctor Sleep

Avatar Anthony de la Hoz
Critique publiée par le

Shining avait besoin d'une suite en 2019, au prétexte qu'un second livre existe, ou alors que les producteurs tirent leur argent facile et leur forcing immortel des adaptations cinématographiques de Stephen King.

Le film n'affiche pas encore le logo Warner Bros que les gros sabots sont de sortie avec une revisite paresseuse du thème de Shining. Trop bref me direz vous !? Ne vous inquiétez pas, il reviendra en dernier tiers du film, accompagné d'une vue aérienne numérique du fameux lac, le tout en nuit hollywoodienne relativement crade.

Car Docteur Sleep a bien du mal à se détacher du chef d'œuvre de Kubrick, lui qui s'etait éloigné du livre d'origine, mais doit pourtant adapter fidèlement son adaptation papier, le défi est bancal, et logiquement raté.

Ewan McGregor a donc la lourde tâche d'incarner un Danny qui se cherche encore, son pouvoir le rattrapant tant bien que mal, malgré lui...
Le résultat n'est pas à la hauteur de son talent, l'acteur étant prisonnier d'un scénario terne, s'attardant sur des dialogues pas fameux, cherchant à rentrer dans des codes de films d'auteur, sans jamais arriver à approfondir un quelconque trait de personnalité de chacun des protagonistes...

Les méchants chasseurs de Shining, aux relans de vampires tziganes bas budget auraient pu nous faire oublier cette avalanche de références au premier métrage, si tant est qu'un effort visuel et scénaristique ait été fait en amont. De leur introduction et leur conclusion à coup de gloire aux armes à feu plutôt douteux, on ne retient qu'un message plutôt expédié sur la puissance de la force morale face à la violence physique.

Mike Flanagan avait pourtant réussi avec sa serie The Haunting of Hill House la prouesse de proposer un récit neuf, qui prenait son temps, n'était pas constamment dans l'explication et se permettait une part de mystère et de flou que l'on retrouve dans Shining.
Pourquoi donc Docteur Sleep reprend les travers Hollywoodien de vouloir questionner et répondre de façon acharné ?
Pourquoi donc ce mauvais goût constant en matière d'effets visuels qui seront déjà vieillissant l'année prochaine ?

Grossier, cliché, bas du front, rien ne brille, rien n'est Shiny...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 45 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Anthony de la Hoz Doctor Sleep