Avis sur

Dogman par Steve M

Avatar Steve M
Critique publiée par le

Tout d‘abord je doit avouer avoir été bluffer agréablement par ce drame italien.
Dogman superbement réaliser par Matteo Garrone traitant de la violence tout comme ces trois précédents film présenté au festival de Cannes et récompensé (Gomorra, Prix du jury en 2008, Reality, Grand Prix en 2012 et Tale of Tales, bredouille et injustement décrié). Dogman à obtenu le prix d'interprétation masculine pour Marcello Fonte au festival de cannes en 2018, Rubans d'argent 2018 : meilleur film, meilleur réalisateur et meilleur acteur. Le réalisateur s'est inspiré librement d'un fait divers qui a défrayé la chronique en Italie, dans les années 80.

Un toiletteur pour chien solitaire et timide très apprécié des habitants du quartier d‘une petite ville balnéaire à l‘abandon, formidablement interprété par Marcello Fonte, mène une petite vie tranquille ponctué de ce qui reste de relation entre son ex femme et sa fille. Sa vie se voit bouleversé quand celui-ci voit revenir de prison son ami Simoncino, un ancien boxeur accro à la cocaïne qui, très vite, rackette et brutalise le quartier. D'abord confiant, Marcello se laisse entraîner malgré lui dans une spirale criminelle. Simoncino à recours à lui pour se procurer des doses de cocaïne. L‘ancien boxeur au physique de colosse doté d'un quotient intellectuel de poisson rouge, terrorise les habitants du quartier à coup de points et à de coup de boule distribués à profusion, tel des coups de massue, dès lors qu‘il n‘obtient pas ce qu‘il veut. Marcello frêle et incapable d‘imposer sa volonté va lui aussi subir les affres de la violence infligé par celui qu‘il croyait être son ami.

Matteo Garrone emmène forcément le spectateur à la réflexion sur les conditions de la nature humaine avec ce film noir à l'image certes parfaite mais volontairement sombre nous rappelant les films noirs des années 60. Marcello étant un homme doux, gentil, évitant la violence, y sera cependant confronté bien malgré lui. Celui-là même dont la vie évolue autour et avec les chiens, qu‘il aime profondément, leur donnant toute sont attention et tout son amour, se verra finalement contraint d‘agir comme l‘un d‘entre eux quand sa vie est menacé, face à un monde s‘étant peu à peu déshumanisé se comportant de la façon des plus primitive qu‘il soit.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 47 fois
6 apprécient

Steve M a ajouté ce film à 1 liste Dogman

Autres actions de Steve M Dogman