Ca donne envie de s'envoler cette histoire. Un très bon film français à découvrir au cinéma.

Avis sur Donne-moi des ailes

Avatar FloYuki
Critique publiée par le

Je vous avoue que ce long-métrage n'était pas prévu dans ma liste de films à voir au cinéma à la base mais j'ai eu envie d'aller le voir après avoir vu la bande-annonce. Alors, après mes cours, je suis allé à la première séance disponible pour aller le découvrir en salle, ça me fait un peu de répit avant de voir « Maléfique 2 » que je suis obligé d'aller voir pour la prochaine critique audio de ma chaîne. Enfin, toujours est-il que je ne m'attendais qu'à une très belle histoire avec ce long-métrage et c'est ce qu'on a eu. Malheureusement, j'ai aussi certaines choses à redire, surtout par rapport à la bande-annonce.

+ Positif

Personnages: Thomas est un adolescent comme les autres qui ne vit que par les jeux vidéos et par internet. On ne peut pas dire qu'il soit très appréciable au début. Mais il devient de plus en plus attachant au fur et à mesure du long-métrage en aidant son père et en s’intéressent plus aux oies qu'ils élèvent qu'à sa petite personne. Et puis, on peut comprendre son ennui de ne pas avoir internet, on est tous passé par là en étant adolescent. Et aussi, c'est de son point de vue qu'on découvre les oies qu'élèvent son père, c'est chouette.
Christian (Jean-Paul Rouve) est un homme très passionné et très investi dans l'élevage des oies, il y consacre beaucoup plus de temps qu'à sa famille. On comprend son investissement quand on se met à sa place, il est vrai qu'ils sont adorables quand ils sont bébés et c'est sa passion qui s'exprime. Mais il reste un père attachant et qui essaye de prendre soin de son fils comme il se doit.
Paola est la mère de Thomas et elle vit dans un monde assez différent de Christian, c'est sans doute pour ça qu'ils se sont séparés. Cependant, elle apprend à mieux connaître ce monde où commence à vivre Thomas et elle reste une mère compréhensible et sympathique. Même dans les moments de panique, il faut la comprendre en se mettant à sa place.
Julien est le beau-père de Thomas mais ce n'est pas le cliché du beau-père détestable qui pense que le vrai père est fou, au contraire. Il a juste du mal à croire en cet élevage d'oie avant de les aider de lui-même, c'est un personnage fort sympathique.

Histoire: Thomas est envoyé chez son père pendant une certaines période, celui-ci va alors lui montrer la vie qu'il aimerait des oies, ce qui va renforcer leur complicité père-fils. Cependant, aider ces jeunes oies s'annoncera plus difficile qu'ils ne le pensent. C'est une histoire intéressante à suivre pour savoir si ils vont réussir à les relâcher dans la nature sans problème.

Relation: Au début, la relation père-fils de Christian et Thomas ne bat pas de l'aile, c'est à se demander si ils ne se sont pas vus depuis des années. Mais ils deviennent de plus en plus proches en apprenant l'un de l'autre au fur et à mesure du long-métrage, leur relation se développe avec l'avancée du long-métrage.

Introduction: Démarrer le long-métrage avec Thomas qui joue à la console et apprend qu'il va devoir aller chez son père à la campagne est une bonne introduction. Elle nous donne envie d'en savoir plus sur ce qui va se passer par la suite et sur son père, pourquoi refuse t-il d'aller passer du temps avec lui ?

Symbolisme: Il n'y en a pas énormément mais il y en a et ça fonctionne sans problème. Il suffit de voir ce que représente la nature pour Christian et la manière dont il souhaite nous la montrer. Enfin, c'est un exemple mais le symbolisme marche pas mal dans ce long-métrage.

Musiques: Elles sont très bonnes, toutes les musiques de ce long-métrage ont été travaillées et arrivent à renforcer ce qui se passe à l'image. En même temps, il fallait bien d'excellentes musiques pour accompagner ce voyage avec les oies, un régal pour les oreilles.

Émotion: Ce n'est pas au point de faire pleurer mais on sent qu'elle a été travaillé pour nous faire quelque chose. Par exemple, il m'est arrivé d'être triste pour les personnages au moment où ils s'inquiétaient pour Thomas, ainsi que d'avoir peur pour lui.

Mise en scène: Elle n'est pas très visible mais on sent qu'il y a des idées dans la mise en scène, elle fait plaisir à voir. On arrive à comprendre certaines scènes par la mise en scène, et elle arrive à renforcer la plupart des situations, surtout dans le ciel.

Fin: Une belle fin pour nos personnages après ce qu'ils ont traversé, et ce n'est pas rien. On est heureux pour nos personnages quand on voit ce qu'ils ont traversé, ça fait tellement plaisir de les voir ainsi après tout ça, y compris pour les petites oies.

Paysages: Alors là, les paysages du ciel et des contrées sont magnifiques. Honnêtement, tous les paysages de ce long-métrage sont à admirer plus qu'autre chose, surtout quand on est au dessus des nuages. Bref, ce long-métrage a des visuels somptueux.

Beauté: C'est incroyable comme la nature est belle dans ce long-métrage, surtout ces bébés oies qui sont adorables. J'ignore si c'est du à la photographie mais j'ai réellement trouvé ce long-métrage de toute beauté (sur l'image et le sujet voulu).

Décors: Nous sommes avec des décors de bonne qualité, surtout en extérieur. Tous les décors de ce long-métrage ont été travaillés, et bien choisis pour les lieux extérieurs. D'ailleurs, c'est un des points les plus réussis de ce film.

Humour: Il n'y a pas de quoi dire qu'il est hilarant mais il a réussi à me faire sourire tout en restant naturel. Ne vous attendez pas à rigoler au point d'en avoir mal au ventre, plus à sourire de temps en temps en fonction des blagues.

Jeu d'acteur: Et bien, il est très bon pour la majorité des acteurs. Jean-Paul Rouve est toujours aussi bon mais les autres se débrouillent aussi très bien en s'investissant dans leurs personnages.

- Négatif

Bande-annonce: C'est le plus gros souci de cette bande-annonce, elle en dévoile beaucoup trop. Pour vous faire comprendre, le souci est que la bande-annonce dévoile tous les éléments importants du long-métrage alors qu'il aurait du en garder quelques uns, comme Thomas qui se sauve avec les oies par exemple. Enfin, ce n'est pas un drame pour autant mais il va falloir mieux choisir pour le montage de la bande-annonce à l'avenir.

Caméra en mouvement: Dans certaines scènes où il ne se passe rien, on peut voir que la caméra bouge, comme si le cameraman tremblait. C'est un détail assez perturbant, je peux comprendre des plans de ce genre quand la situation est mouvementée, mais pas quand c'est aussi calme (comme le moment où ils descendent les œufs de la voiture). Après ce n'est que pour quelques scènes alors ce n'est pas grave.

Prévisible: Attention, ce n'est pas le long-métrage qui était extrêmement prévisible, c'est parce que la bande-annonce en a beaucoup trop dévoilé. Résultat, on sait ce qui va se passer dans la majorité du long-métrage et la surprise est gâché. En même temps, j'aurais beaucoup plus apprécié le long-métrage si je n'avais pas regardé la bande-annonce, mais bon, ça m'apprendra.

Certaines blagues: Je vous avais dit que la majorité des blagues avaient été faites naturellement, mais ça ne veut pas dire qu'elles ont toutes été comme ça. Certaines blagues ont été un petit peu forcées pour nous faire rigoler et je trouve ça un peu dommage. Mais bon, ces quelques blagues se font oublier grâce aux bonnes blagues, c'est pardonné.

Louis Vazquez: Je trouve qu'il ne s'investit pas totalement dans son rôle, ce qui est un peu dommage. J'ignore si il a 14 ans comme son personnage, mais on sent qu'il se retient pas mal de fois dans son rôle. Après, j'aurais pu comprendre pour un enfant de 10 ans mais, à 14 ans, tu est adolescent et tu devrais savoir jouer un peu mieux que ça.

!!! PARTIE SPOIL !!!

Scène générique: C'est un générique de fin assez spécial parce qu'on a la moitié de l'écran qui nous met le générique et l'autre moitié qui nous montre une séquence avec Christian et Paola qui s'envole avec une nouvelle machine pour être près de leur fils. C'est une petite scène générique assez sympathique, surtout pour montrer que ses parents sont encore là pour lui.

Aka: Il y a une petite oie nommée Aka qui est différente des autres oies, c'est parce qu'elle n'est pas une oie pure. Cependant, ce n'est pas une forme de racisme, c'est pour montrer qu'Aka est comme Thomas, c'est pour ça qu'elle a du mal à rester avec le groupe au début, comme Thomas avec son père et les autres oies.

Au final, c'est un très bon long-métrage que j'ai eu l'occasion de découvrir mais, je vous le redis, ne regardez pas la bande-annonce avant d'aller le voir. On a des personnages bien développés, des paysages de toute beauté, une histoire intéressante à suivre, des musiques somptueuses et une relation qui évolue bien entre le père et son fils. Il est vrai que ça ne nous fait pas oublier la bande-annonce qui en a trop dévoilé, au point de rendre le long-métrage prévisible, et Louis Vazquez qui a du mal à jouer mais ça reste un très beau long-métrage que j'ai pu découvrir au cinéma. Personnellement, il a fait comme « Le Grand Bain », il a réussi à me surprendre et à me donner envie de le revoir.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 285 fois
1 apprécie

FloYuki a ajouté ce film à 1 liste Donne-moi des ailes

  • Films
    Affiche Joker

    Top 2019 (non officiel)

    Voici mon top provisoire de films de l'année 2019, j'espère que vous l'apprécierez :) Il s'agit d'un top personnel et non une...

Autres actions de FloYuki Donne-moi des ailes