Où va Pixar ? "En avant" !!!

Avis sur En avant

Avatar Rêves_Animés
Critique publiée par le

Désormais, lorsque l’on pense Pixar, on pense excellence, c’est presque devenu un « label », un gage de qualité. On en attend toujours plus que précédemment, toujours mieux. C’est ainsi que « En avant » et « Soul », les deux derniers films originaux annoncés à sortir cette année (mars et juin pour « Soul »), sont très attendus.

Alors, qu’en est-il du 22ème long métrage des studios à la lampe ? Pixar est allé lorgner du côté de la fantasy, en nous proposant un monde peuplé d’elfes, de licornes… Pourtant aujourd’hui aux oubliettes, la vie moderne ayant pris le pas sur le monde du rêve. Ian et Barley, deux frères adolescents, ont perdu leur père il y a de ça plusieurs années. Ayant la possibilité de le faire revenir le temps d’une journée pour passer du temps avec lui, le sortilège n’ayant fonctionné qu’à moitié (Ian était débutant en magie), seulement les jambes de leur père sont apparues. Dans une course contre la montre avant le coucher du soleil pour pouvoir faire apparaitre entièrement leur défunt paternel, la folle aventure va se révéler semée d’embûches.

À mon sens, « En avant » est le Pixar où le suspense est le plus présent. Du début à la fin, cette urgence ne m’a personnellement pas quittée.

Chez Pixar, on a beau être super héros, elfes, champion automobile, robot, dinosaure… Nous avons tous nos failles, nos faiblesses. Ici, Ian et Barley grandissent, se construisent avec le manque du père et ce manque les rend touchants. Leur mère qui les porte à bout de bras, aussi. La complicité entre frères est aussi très importante dans le film, Ian avançant dans la vie avec l’image de son frère comme exemple, comme modèle, et se rendra compte de cette importance d’avoir son frère à ses côtés, malgré qu'il le trouve "encombrant" et "loser" certains jours.

Ian ayant écrit une liste des choses qu'il aimerait faire avec son père en cette journée spéciale (qui est aussi celle de son anniversaire), il se rend compte que toutes ces choses, il les a déjà vécues. Et notamment, avec son frère.

Doit-on attendre que l’instant soit parfait pour vivre de beaux moments ? (ici, que le père soit "entièrement" présent physiquement ?). C'est aussi un des messages que le film fait passer. Profiter de l'ici et maintenant car le moment présent est précieux.

Pixar est toujours plein de surprises, 25 ans après ses débuts.

Mon analyse complète du film sur mon blog: reves-animes.com

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 35 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Rêves_Animés En avant