Confinement Covid-19 : jour 56

Avis sur En avant

Avatar SoyAne
Critique publiée par le

J’ai (légèrement) abandonné mon défi d’écrire une critique par jour, depuis que je participe à un autre défi ciné sur facebook. Toutefois, je vois autant de films, et je ne pouvais pas manquer d’écrire quelques mots sur le dernier film de Disney/Pixar.

« En avant », c’est l’histoire de deux frères qui grandissent dans un monde magique mais dans lequel plus personne n’utilise la magie à cause des avancées technologiques. S’en vient une longue quête pour faire revire leur père pendant 24 heures…

J’ai commencé « En avant » sans trop d’attentes, et en vrai je ne l’aurais probablement pas vu avant quelques mois si je n’avais pas accès à la plateforme de Disney Plus grâce à mon amie qui m’a ajoutée à son compte. J’avais vu le trailer 4 fois au cinéma, donc je connaissais par cœur l’intrigue du film et, bien que j’aie été séduite par l’idée d’avoir un film d’animation dans l’univers héroic fantasy, je n’étais pas super enthousiaste à la sortie du film.

Finalement, je l’ai vu, et c’est certain que je ne le reverrai pas avant quelques années, voire jamais, mais j’ai passé un agréable moment, malgré les longueurs du film.

J’ai l’impression d’être passée à côté de beaucoup de références, et je suis presque convaincue que ce film s’adresse à des geeks, ou à des mordu.es de littérature fantasy. Et je ne peux pas dire si le film est vide, ou si ce sont mes connaissances de cet univers qui le sont et qui donc m’ont empêché de comprendre les subtilités de l’histoire.

Dans tous les cas, je n’ai pas vraiment été emportée par le scénario, je me suis même ennuyée par moments, malgré les quelques fous rires à voir les jambes du père se promener toutes seules. Mais surtout, j’ai été profondément déçue par la fin, que je ne spoilerai pas, mais qui m’a clairement laissée sur ma faim et qui n’a pour moi aucun intérêt.

J’ai l’impression que Disney et Pixar poursuivent leur lancée de proposer des fins originales, qui déconstruisent les classiques et les morales à la noix, souvent sexistes BTW, cependant je dirais que la fin de « en avant » est un vrai raté car elle ne déconstruit rien, si ce n’est les maigres attentes qu’on développe en visionnant le film.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 62 fois
Aucun vote pour le moment

SoyAne a ajouté ce film d'animation à 1 liste En avant

Autres actions de SoyAne En avant