Affiche Ennemis intimes

Critiques de Ennemis intimes

Documentaire de (1999)

  • 1
  • 2

Rumble fever

Herzog s’est depuis de nombreuses années tourné vers le documentaire : il semble avoir pris la mesure de la puissance romanesque du réel, comme en témoigne entre autre du phénoménal Grizzly Man. C’est évidemment de par sa propre existence qu’il a tiré ce constat.... Lire l'avis à propos de Ennemis intimes

16
Avatar Sergent Pepper
7
Sergent Pepper ·

Mein liebster Feind

Ce n'est pas Kinski, c'est Kinski et Herzog. C'est-à-dire que "Ennemis intimes" n'est pas une biographie de l'acteur allemand, c'est un documentaire sur les relations qu'ont entretenu Herzog et Kinski du milieu des années 50 à la fin des années 80. Et, alors qu'un mémoire constitué d'images d'archives d'un acteur n'ayant aucun lien avec le réalisateur aurait été ennuyeux, Herzog dégage une vraie... Lire la critique de Ennemis intimes

9
Avatar TituszwPolsce
8
TituszwPolsce ·

Critique de Ennemis intimes par Amal

Werner Herzog, réalisateur, décide de raconter, 8 ans après la mort de son "ennemi intime", la relation toute particulière qu'il menait avec l'acteur Klaus Kinski. Outre cette relation est mis en avant le talent absolu de Kinski, souvent caché derrière une folie apparente. "Ennemis intimes" est un hommage tardif à un acteur de la part d'un réalisateur qui ne supportait probablement plus que... Lire l'avis à propos de Ennemis intimes

8
Avatar Amal
6
Amal ·

Mon ennemi adoré.

"Il y a eu des problèmes avec Klaus Kinski qui interprète Aguirre. Kinski, tout le monde le sait, est un hystérique, et c'est peut-être l'acteur le plus difficile du monde entier. Un jour, sur scène, il a failli tuer un autre acteur. Dans une autre pièce, un acteur ne faisait pas exactement ce que coulait Kinski; alors, il l'a poignardé si furieusement avec son épée de bois que le pauvre... Lire la critique de Ennemis intimes

4 2
Avatar Nio_Lynes
9
Nio_Lynes ·

"Je ne m'en suis pas mêlé car je trouvais Kinski plutôt doux, comparé à ses crises habituelles."

Ennemis intimes est une semi-déception. Mon obsession herzogienne qui a lentement mûri au fil des années et cette façon désinvolte faussement neutre qu'a Werner Herzog de parler du fou Klaus Kinski m'empêchent de ne pas l'apprécier un minimum, mais il n'y a pas dans l'ensemble du documentaire la folie géniale contenue dans une page bien choisie de Lire l'avis à propos de Ennemis intimes

8
Avatar Morrinson
7
Morrinson ·

Je t'aime, moi non plus

Comme Tim Burton a son Johnny Depp ou Martin Scorsese son Robert de Niro, Herzog a eu Kinski, le trublion allemand. Ce documentaire, éclairage essentiel sur l’œuvre de Werner Herzog, retrace cette relation très particulière et intime qui s'est tissée au fil des années entre le cinéaste et son acteur fétiche. La folie de Kinski transparait tout au long des anecdotes contées dans le film et les... Lire la critique de Ennemis intimes

2
Avatar Kolibribus
8
Kolibribus ·

Critiquer ou raconter ? dur dur…

Comment vendre le film sans se contenter de le raconter ?… C'est très difficile car c'est vraiment tout ce qui y est raconté qui m'a captivé et je sens que je vais avoir du mal à ne pas tomber dans ce travers. Le protocole du film est très simple : Herzog mélange des images d'archives avec des images contemporaines, dans lesquelles il revient sur les lieux emblématiques de sa relation à Klaus... Lire l'avis à propos de Ennemis intimes

2 1
Avatar Florian Duchesne
9
Florian Duchesne ·

Même si la vie nous sépare... je resterai : Ta meilleure amie

J'ai envie de voir ce film depuis que j'ai vu et adoré Aguirre... ça date... Mais là il passait au cinéma, je ne pouvais le louper... Alors je suis déçu, forcément, comme pour tous les films qu'on met cinq ans à voir... Mais bon, je pense surtout qu'Ennemis Intime n'est qu'une succession d'anecdotes tantôt intéressantes, tantôt drôles sur la relation houleuse entre Kinski et le reste de... Lire la critique de Ennemis intimes

2
Avatar Moizi
6
Moizi ·

Ist das alles?

Il manque un petit quelque chose à ce documentaire d'Herzog sur lui-même et son "cher ennemi", l'acteur total et redouté, Klaus Kinski. Reliquat nostalgique d'une amitié tumultueuse (l'euphémisme en est ridicule) qui sort un peu moins d'une décennie après la mort de l'énergumène, Mein Liebster Feind circonvolue méchamment. Au moins ne prétend-il pas aller plus loin que sa vocation ;... Lire l'avis à propos de Ennemis intimes

Avatar Eowyn Cwper
4
Eowyn Cwper ·

Plutôt plan-plan

Kinski et Herzog, deux mégalomanes, un acteur mort et un réalisateur vivant, ce qui donne un avantage au second : non seulement il peut profiter des dimanches ensoleillés, du vin de Moselle et de la crise financière mondiale, mais en plus personne n’est là pour le contredire lorsqu’il évoque ses rapports avec son « plus cher ennemi ». Cela dit, Herzog me semble honnête, dans la démarche comme... Lire la critique de Ennemis intimes

Avatar Alcofribas
6
Alcofribas ·
  • 1
  • 2