Affiche Et vogue le navire...

Critiques de Et vogue le navire...

Film de (1983)

  • 1
  • 2

Mergitur (nec fluctuat)

Le dernier Fellini, souvent sous-estimé, et pourtant parfaitement fidèle à lui-même, à ses rêves, à son pessimisme rempli d’espoir, et à son esthétique. Sur ce navire, sur cette galère-là, tout le monde décade – la terre (ou la mer) tremble sous leurs pieds et ils dansent. Le film est très largement consacré à la musique, à l’opéra italien, Verdi, Rossini … jusqu’à ce que l’arrivée... Lire la critique de Et vogue le navire...

21 3
Avatar pphf
7
pphf ·

Naufrage de la Domination Européenne

Alors au crépuscule de sa carrière, il ne tournera plus que trois films par la suite, Federico Fellini propose Et vogue le navire... en 1984 où il évoque une croisière organisée pour les funérailles d'une cantatrice célèbre. C'est en 1914 que le cinéaste italien nous immerge, nous emmenant sur un navire où il va mettre en scène quelques affrontements, que ce soit musicales ou... Lire l'avis à propos de Et vogue le navire...

13 2
Avatar Docteur_Jivago
8
Docteur_Jivago ·

Immense messe solennelle.

1984. Certains disent que Fellini n'est plus le cinéaste grandiose et terrassant qu'il était auparavant. Si le film parait moins forain et grandiloquent que ses œuvres précédentes, il n'en reste pas moins une superbe symphonie, opéra de vie et de mort, ode à un humanisme immortel et invincible. Point de caricature grotesque et manichéenne de la bourgeoisie, les personnages sont plus beaux et... Lire la critique de Et vogue le navire...

15 16
Avatar MrOrange
10
MrOrange ·

Fellini vogue en galére

Il m'a fait souffrir ce film. 2 années de suite à l'analyser, le décortiquer, essayant de le comprendre sous tous les angles. Dans une vie insipide d'étudiant, ça laisse des traces. Au point même que je ne voulais plus entendre parler de Fellini. Même pas Armarcord qui pourtant était une de mes références du loufoque du réalisateur Italien. Et voilà que pour une formation sur l'analyse... Lire l'avis à propos de Et vogue le navire...

7 1
Avatar villou
8
villou ·

Les petits rats quittent le navire

En 1983, Fellini, avouons-le a perdu le plus gros de sa saveur. Son dernier opus, l'abominable Cité des femmes, n'est pas un encouragement à la complaisance, et on va dire que la vulgarité Fellinienne s'accommode mal de la vulgarité 80's, ça frise un peu l'écoeurement... Ici, nous avons le droit à une croisière funéraire en 1914. Pour respecter les dernières volontés de la plus grande diva de... Lire la critique de Et vogue le navire...

12 40
Avatar Torpenn
6
Torpenn ·

Critique de Et vogue le navire... par Maqroll

Un des derniers films de Fellini, réalisé après la mort de Nino Rota… Est-ce dans une tentative de compenser cette perte immense qu’il choisit alors l’univers de la musique (classique puis traditionnelle après l’arrivées des Serbes sur le bateau) ? Quoi qu’il en soit, Fellini donne là une œuvre immense, en cherchant une fois de plus à se rapprocher du concept de cinéma total. Le cinéma est... Lire la critique de Et vogue le navire...

4
Avatar Maqroll
9
Maqroll ·

Fin d'une époque...

Ce film est un paradoxe ; il est certainement l’un des plus réussi, des plus poétique, des plus abouti de Fellini et pourtant ce l’échec fut terrible. Encore aujourd’hui il est impossible à trouver en DVD*. Le maître italien a porté ce projet pendant trois années pour le peaufiner, l’améliorer sans cesse. Et le résultat final tient du prodige. Il est difficile de narrer l’histoire,... Lire l'avis à propos de Et vogue le navire...

2
Avatar Fritz Langueur
10
Fritz Langueur ·

Critique de Et vogue le navire... par Eowyn Cwper

Lassé peut-être d’explorer son monde par échantillonnage du réel, Fellini a créé son monde à lui, généré par la (dernière) volonté d’une cantatrice fictive : voir ses cendres emportées sur l’île de ses souvenirs. C’est un paquebot de luxe qui les emporte avec tous ses amis pour une cérémonie funéraire qui se transforme en croisière, une sorte de Titanic doté d’une quête artistique. Étant... Lire l'avis à propos de Et vogue le navire...

Avatar Eowyn Cwper
7
Eowyn Cwper ·

Une oeuvre nostalgique et féérique

"Et vogue le navire" est un des derniers films de Frederico Fellini, datant de 1983. Ce long métrage est à la fois drôle et mélancolique, excentrique et onirique. En 1914, juste avant le début de la guerre, un paquebot part de Naples avec à son bord une multitude d'aristocrates Européens, principalement des musiciens, venus rendre un dernier hommage à une cantatrice Italienne décédé... Lire la critique de Et vogue le navire...

Avatar E_Doq
9
E_Doq ·

Critique de Et vogue le navire... par Eric31

Et vogue le navire… (E la nave va) est un excellent film fantaisiste réalisé par Federico Fellini. coécrit par Tonino Guerra qui met en scéne sur un superbe décors créé par Dante Ferretti et une musique de Gianfranco Plenizio... Plusieurs passagers d'une croisière organisée (en 1914) à l'occasion des funérailles d'une cantatrice célèbre.... parmi lesquels on trouve Orlando (la narrateur de... Lire l'avis à propos de Et vogue le navire...

Avatar Eric31
9
Eric31 ·
  • 1
  • 2