Affiche État de siège

Critiques de État de siège

Film de (1972)

Le double jeu de la démocratie

Alors qu'il arrive à Montevideo en Uruguay, un conseille américain d'une junte sud-américaine est enlevé par les Tupamaros, des rebelles d'extrême-gauche. Au fil d'un interrogatoire, on va peu à peu découvrir qui il est vraiment et pourquoi il est là. Après les brillants Z et l'Aveu, Costa-Gavras conclut sa trilogie consacrée à des dictatures avec... Lire l'avis à propos de État de siège

22 4
Avatar Docteur_Jivago
9
Docteur_Jivago ·

Last faction heroes

Dernier volet de sa trilogie sur la dictateur après Z et L’Aveu, Etat de Siège permet aussi un panel éclectique des coupables. Situé en Amérique Latin, le récit s’attache à dénoncer l’ingérence des Etats Unis dans les affaires nationales, ivres de leur préservation d’un « monde libre » contre la menace communiste.... Lire la critique de État de siège

13 2
Avatar Sergent Pepper
7
Sergent Pepper ·

Etat de siège (1973)

Il s'agit d'un film politique dont l'intrigue est inspirée de l'enlèvement d'un agent américain en Uruguay en 1970. Ce film est un puissant réquisitoire contre les méthodes employées par les dictatures d'Amérique centrale aidées par les Etats Unis. On sait très vite comment le film va se terminer puisque'il commence par la mort d'un américain : Santore. Le film est constitué de flashbacks qui... Lire la critique de État de siège

4 2
Avatar greenwich
9
greenwich ·

Critique de État de siège par Eric31

État de siège est un thriller politique Italo-français et Allemand réalisé par Costa-Gavras, coécrit par Franco Solinas sur une musique composée par Mikis Theodorakis... qui met en scéne a Montevideo en Uruguay, l’enlèvement de trois hommes dont un Américain, Philip Michael Santore (joué par un très sobre Yves Montand) un père de famille (en apparence honnête) qui travaille officiellement... Lire l'avis à propos de État de siège

2
Avatar Eric31
8
Eric31 ·

Pris en otage.

Troisième et dernier volet de sa trilogie politique (encore et toujours avec Yves Montand), Costa-Gavras montre avec ce film l'enlèvement puis la séquestration d'un conseiller américain par des rebelles d'extrême-gauche en Uruguay. Celui-ci est accusé de fomenter une révolte contre ce pays, car il cacherait une double identité. Tout le film va être de découvrir ce film, dont le récit est un... Lire l'avis à propos de État de siège

2
Avatar Boubakar
7
Boubakar ·

Critique de État de siège par Tinou

Pour son dernier film de la trilogie sur la dictature, Costa-Gavras s’intéresse aux ingérences des États-Unis dans la politique et les coups d’État des pays sud-américains. Les enjeux sont forts et complexes mais il en oublie ses personnages. Lire l'avis à propos de État de siège

1
Avatar Tinou
6
Tinou ·

Prise d'otages : dictature contre revolutionnaire

Ce film de 1972 dénonce l’ingérence des États-Unis dans les états sud-américains. C'est le dernier volet d'une trilogie politique après Z (1969) et l'Aveu (1970), réalisé par Costa-Gavras et interprété par Yves Montand. On aborde le sujet des dictatures d'Amérique Latine aidée par la CIA (USA) en s'inspirant d'un fait réel l'enlèvement de Dan Mitrione. Ce pseudo agent pour le... Lire l'avis à propos de État de siège

Avatar Paul Napoli
6
Paul Napoli ·

Parti pris

Film politique un brin ennuyeux mais surtout très répétitif dans sa démonstration... et dénonciation de l'ingérance américaine en Amérique latine... Bien entendu, Costa-Gavras a mille fois raison : qu'une démocratie puisse sponsoriser et aider activement à la mise en place de gouvernements fascistes afin de couper l'herbe sous le pied aux vélléités des cocos dans la région, est hautement... Lire l'avis à propos de État de siège

3
Avatar Broyax
3
Broyax ·

Ouch ! de mon siège je suis tomber dans un état

Alors sur ce coup, peut-être que je suis un tout petit peu sans pitié. En tout cas vu le sujet, une inspiration d'une histoire vraie, j'ai trouvé que le film ne donne pas vraiment d'éclaircissement pour son spectateur. Lire la critique de État de siège

Avatar NєσLαιη
1
NєσLαιη ·

Marchez !

Gavras signe là (avec Z et l'Aveu) la quintessence du film politique sur l'univers concentrationnaire,sa brutalité et son jusqu'auboutisme absurde.Plus qu'un film,c'est une leçon,sans morale lourde ni grosses ficelles,à conseiller aux petits Mussolini en herbe,qui fleurissent de plus en plus dans notre beau pays.Réaliste et glaçant. Lire la critique de État de siège

Avatar Tonton_Charlie
10
Tonton_Charlie ·