👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Patrick Dewaere est l'idole masculine de ma moitié. Oui, comme pour la plupart des hipsters bobos enfant dans les années 70 80, Dewaere est l'archétype de l'homme.

Super viril et aussi super fragile. Ca doit être la moustache.

Dans ce film F... comme Fairbanks, Patrick Dewaere incarne un jeune homme tentant d'entrer dans la vie avec panache, mais affrontant le chômage puis la rupture amoureuse.

On voit bien dans cette bande annonce la joie de vivre, l'exubérance de l'homme, un peu foufou, et l'harmonie avec Miou-Miou est parfaite.

Parfaite ? Pas exactement, puisqu'en même temps que le tournage, elle le quitte dans la vraie vie pour se la coller avec Julien Clerc. Oui, toute une époque.

Je ne sais pas dire exactement si j'aime l'acteur, le personnage, le film, on est au moins dans la touchance, forcément. Difficile de ne pas être touché quand le personnage perd pied avec la réalité à force d'être au chômage. Difficile quand on a eu cette période de latence, cette transition douce et lamentable entre les croyances inculquées à l'école (vous êtes les meilleurs) et le monde du travail (vous n'avez pas de place ici). J'ai eu cette chance, pour lui c'est ingénieur en chimie, moi c'était ingénieur en biologie. Les parfaits inadaptés trop éduqués. Sa colère monte et monte et il ne peut bientôt plus faire semblant, la moindre étincelle devient prétexte au débordement le plus complet.

Savoir que la fiction lui a volé sa vie, en parallèle de la présente fiction, la mère de son enfant emportée par Julien Clerc parce que celui-ci a eu un premier rôle au côté de Miou-Miou. L'on ne peut même pas en vouloir à Julien Clerc qui adoptera plus tard officiellement l'enfant de Miou-Miou et Patrick Dewaere, que celui-ci n'a jamais reconnu.

Peut-on en vouloir par contre à Coluche de lui avoir volé Elsa en 1982, la petite étincelle qui a suffi pour déclencher la carabine (offerte par Coluche) ? Hey mais tous les gens, et si vous arrêtiez de vous mettre l'un dans l'autre ?

Pour en arriver à cette musique composée dans un coin du tournage, qui finalement fait la bande-son du film.

Un acteur, un homme, à fleur de peau. je devrais rajouter un truc bien cliché genre Chapeau l'artiste, je n'ose pas. La moustache je crois. 35 ans, et une moustache pour toujours.



F comme faut-il forcément aimer Dewaere ? Ah mais je crois qu'en fait on ne peut pas ne pas l'aimer.


Et ce bon mot de Miou-Miou qui ne joue rien, "rien, mais une nullité, je joue même pas aux cartes, alors...", d'un coup je l'aime bien aussi tiens. Elle n'est peut-être pas aussi transparente que son rôle dans Les Valseuses voulait nous faire croire.
Phae
8
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur.

il y a 9 ans

10 j'aime

F… comme Fairbanks
Phae
8

P comme Patrick Dewaere

Patrick Dewaere est l'idole masculine de ma moitié. Oui, comme pour la plupart des hipsters bobos enfant dans les années 70 80, Dewaere est l'archétype de l'homme. Super viril et aussi super...

Lire la critique

il y a 9 ans

10 j'aime

F… comme Fairbanks
Boubakar
7

F comme Fin.

Je ne veux pas jouer mon côté ragot, mais avant de commencer ce film, il faut se rappeler que Patrick Dewaere et Miou-Miou étaient séparés au moment de tourner, cete dernière l'ayant quitté pour le...

Lire la critique

il y a 8 ans

9 j'aime

F… comme Fairbanks
Neah_
8

Critique de F… comme Fairbanks par Neah

Ça fait maintenant un peu plus d'une semaine que j'ai vu ce film. Sur le coup j'avais déjà senti que c'était un coup de cœur. Mais des fois cette impression est trompeuse, elle ne dure qu'un jour ou...

Lire la critique

il y a 5 ans

3 j'aime

1

Wicked Game
Phae
10
Wicked Game

No one can save me but you

C'était un lundi. Il était 14h17. Je me souviens parce que je ne sais pas exactement quelle heure il était à ce moment-là, j'ai pas regardé en fait, du coup, je dis ça c'est une fourchette. J'avais...

Lire la critique

il y a 9 ans

8 j'aime

Bigmouth Strikes Again
Phae
10

Sweetness I was only joking when I said I'd like to smash every tooth in your head

Parmi toutes les chansons susceptibles de… Ah, je vous l’ai déjà faite ? Bon ok, je recommence. C’est comme d’habitude incidemment que cette chanson était parvenue à mes oreilles. Longtemps après sa...

Lire la critique

il y a 8 ans

6 j'aime

Paris au XXe siècle
Phae
8

Critique de Paris au XXe siècle par Phae

J’ai lu ce livre il y a quelques temps déjà. Déniché dans la pile poussiéreuse des Jules Verne parentaux, et approprié, je n’ai appris que récemment que son acheteur ne l’avait même pas lu. Ce que...

Lire la critique

il y a 9 ans

5 j'aime

1