Pendant que le loup n'y est pas...

Avis sur Freeway

Avatar MalevolentReviews
Critique publiée par le

Pour son premier méfait, le scénariste Matthew Bright se voit auréolé d'une co-production Samuel Hadida (True Romance, Killing Zoe) et surtout Oliver Stone et nous concocte une adaptation trash et moderne du Petit Chaperon Rouge avec la jeune Reese Witherspoon en tête d'affiche face à Kiefer Sutherland. Illettrée vulgaire et violente qui se voit placée en famille d'accueil après que sa mère racoleuse et son beau-père abusif soient arrêtés, Vanessa décide de prendre la route pour aller vivre chez sa mère-grand. Sur le chemin, elle va être prise en autostop par Bob Wolverton, psychiatre énigmatique, qui s'avère être un dangereux psychopathe...

Le pitch reste sensiblement le même que le célèbre conte et la volonté de Bright de le transposer aux années 90 reste une excellente idée, originale et inattendue. Couleurs chaudes, fuck you attitude omniprésente, musique de Danny Elfman (Bright avait écrit des scénarios pour son frère Richard quelques années plus tôt) et soutien du dégénéré Oliver Stone, on était en droit de s'attendre à une œuvre trash sans ménage. Mais hélas, le réalisateur n'arrive jamais à proposer un long-métrage à proprement parler transgressif, handicapé par un rythme mollasson et un cruel manque de savoir-faire au niveau de l'écriture.

Mise en scène terriblement simpliste, longueurs évidentes, acteurs en roue libre improvisant à partir d'une bribe de texte... Freeway peine cruellement à nous transporter, le trip censément ultra-violent ne dépassera jamais son idée première et, après un passage par la case prison pour notre héroïne, le film s'accélère soudainement en fin de bobine pour se conclure de manière trop brutale. Reste l'interprétation remarquée d'une Reese Witherspoon alors âgée de 20 ans et d'un Kiefer Sutherland mémorable. Pas désagréable mais finalement assez amateur en dépit de son statut culte. À noter qu'une fausse-suite, toujours réalisée par Matthew Bright, est sortie trois plus tard dans l'indifférence générale.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 151 fois
1 apprécie

Autres actions de MalevolentReviews Freeway