👉 On vous partage notre 1er bilan de la nouvelle version de SensCritique.
Continuez à suivre l'avancée du site sur journal de bord.

Une petite merveille pour les yeux, ce film vous ouvrira les yeux sur le vrai cinéma des années 90. Le réalisateur, aussi prodigieux soit-il, expose un réel et direct contact avec le spectateur et ce rapidement dans le film grâce à ces regards caméras mais aussi aux règles du cinéma qu'il rayent d'un coup sec avec le retour en arrière de l'un des deux kidnappers.
Un scénario pourtant banal à l'écrit, mais la mise en scène change absolument tout le contexte. Deux jeunes hommes viennent simplement demander des oeufs et tout le reste du film prend des proportions jamais imaginé (du moins à ma connaissance) au cinéma ! Le charisme des personnages rend le film d'autant plus excitant, la politesse avec laquelle il les séquestre.
Cette ambiance malsaine tout au long du film est particulièrement soulignée par ce long plan fixe de 15minutes, qui choque le spectateur au plus profond de son être. Le fils, la tête explosé sur la droite, le pied sur pere fixe sur la gauche, et la mère attachée et sur le choc. Ce plan nous montre l'atrocité dont font preuves les deux assassins qui cependant leurs laissent une chance de s'en sortir en s'en allant suite à l'assassinat de leurs fils. Ce choix fait par le réalisateur fait l'exception à la règle ! C'est tout simplement innovant de permettre aux séquestrés une chance de s'évadés.
La banalité de la violence dans Funny Games donne une réelle beauté au film. On est captivés et outrés du début à la fin, juste ce qu'il faut de sang, juste ce qu'il faut de cruauté, et un message final qui passe inaperçu tant le spectateur est sans voix, qui fait preuve d'une extreme maturité et remise en question chez le spectateur et les réalisateurs.
En clair, un très beau travail sur le montage, du suspense qui vous maintient jusqu'à la fin, et cette parfaite mise en scène accompagnée de son casting et de la personnalité des personnages qui rendent ce film une telle beauté pour les yeux, le cerveau (de par ses dialogues "profonds") et les sens !
Ledelwei
10
Écrit par

il y a 8 ans

Funny Games
Alexis_Bourdesien
7
Funny Games

Entre fascination et répulsion

Pour mon premier Haneke, en voilà une bien jolie surprise. Aucun de ses films à part celui ci ne m’avait attiré par leur résumé, c’est donc logiquement que je me suis porté vers Funny Games… On suit...

Lire la critique

il y a 9 ans

100 j'aime

22

Funny Games
Gaor
10
Funny Games

Vous n'auriez pas des oeufs ? C'est pour la voisine.

Ce film ne peut se regarder sans un décryptage. Car lorsqu'on a compris qu'Haneke joue avec ton rapport à l'image, ton incapacité à t'en extraire et sa facilité à te choquer, faire de toi une...

Lire la critique

il y a 12 ans

62 j'aime

5

Funny Games
Sergent_Pepper
7
Funny Games

Eye can’t get no Satisfaction

(contient des spoils) Quelques années après son film, Michael Haneke expliquait en entretien qu’il regrettait qu’il soit devenu culte pour de mauvaises raisons. Thriller réputé pour sa violence...

Lire la critique

il y a 2 ans

54 j'aime

4

Maniac
Ledelwei
9
Maniac

Maniac : La 7ème merveille des films d'horreurs.

Le voilà, enfin, après des mois d'attente, enfin un bon film. Bon film ? C'est bien trop faible pour décrire le travail spectaculaire de A. Aja & F. Khalfoun. Cette merveille m'a bluffé du début...

Lire la critique

il y a 9 ans

3 j'aime

Avengers
Ledelwei
1
Avengers

Critique de Avengers par Ledelwei

Très déçue par ce film même si je m'y attendais complètement. Mauvais choix des supers héros, dialogues souvent très lourds, plans répétitifs et sans aucune construction, et surtout un ennemi qui n'a...

Lire la critique

il y a 9 ans

3 j'aime

1

Possédée
Ledelwei
3
Possédée

Critique de Possédée par Ledelwei

Aucune crédibilité. Le démon "Abyzou" rend l'horreur ridicule et place ce film dans une parodie des films d'horreur sur la possession. C'est du vu et du revu. Une petite fille possédée, attirée comme...

Lire la critique

il y a 9 ans

2 j'aime