👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.


Pourquoi je préfère le remake #2



Oui après avoir défendu le remake de Evil Dead, je décide de mettre les choses au clair à propos de ce copier-coller de Funny Games sorti en 1997 par le même réalisateur, Michael Haneke.
Pour se faire il faut contextualiser un peu les choses: Nous sommes le vendredi 31 mai 2008 (Hey c'est mon anniv !) après avoir bien mangé chez ma belle famille, nous sommes partants pour un ciné avec ma chérie sans vraiment savoir quoi aller voir.
"Tiens ça a l'air sympa ça !" m'exlamais-je en lisant le synopsis de Funny Games US:
"Une famille est séquestrée et torturée par deux jeunes dans leur maison de campagne ." Intéressant...
Nous nous rendîmes donc au CGR de Torcy, qui était blindé comme jamais par l'euphorie d'un nouvel Indy, on s'en fichait pas mal car déjà vu, nous nous installâmes donc dans une petite salle avec très peu de spectateurs, espérant voir un film d'horreur pas trop mal...
J'étais pas prêt ! Je ne m'attendais pas à ça et la surprise mêlée d'admiration fut grande ! Nous sortîmes de la salle et je me suis dit que c'était un beau cadeau que venais de me faire le hasard.

Attention je spoile sans retenue !
Le film s'ouvre de la plus belle des manières, par un hommage à Shining, la caméra suit une voiture par un plan en plongée et tout est très symétrique, je trouve ça magnifique mais c'est surtout la référence qui est superbe. À l'intérieur de cette voiture une famille "joue" à un jeu de devinettes sur de la musique classique, en moins de 5 minutes la notion de jeu est établie et le malaise arrive aussi vite, le titre en lettres rouge sang apparaît et la musique classique est couverte par du métal bien hardcore. Un élément perturbateur viendra bien déranger cette famille très classique...
En plus de faire référence à Shining au début, le réalisateur place une référence à un autre film de Kubrick, avec les deux énergumènes habillés quasiment tout en blanc et prenant plaisir à torturer les gens, impossible de ne pas y voir Orange Mécanique.

Ce que j'apprécie le plus dans ce film c'est que le jeu soit omniprésent tout du long, ça commence par un cache-cache macabre, il y'a des devinettes, un plouf-plouf, etc...
Des passages absolument abominables relayés au rang d'attraction et le pire c'est que les iconoclastes nous incluent dans la partie, ils n'hésitent pas à briser le 4ème mur avec des regards (sourire malsain) face caméra, jusqu'aux questions explicites pour le spectateur:
" Vous en voulez encore ?"
C'est déstabilisant quand on s'y attend pas mais j'aime le concept, nous sommes mis au même rang que les deux escogriffes, en tant que spectateurs-voyeurs venus au cinéma voir des gens se faire maltraiter.

Le jeu malsain ne s'arrête pas là, il y'a cette scène hallucinante de la télécommande, où l'un des moules à gaufre se fait tirer dessus par la femme et son comparse après l'avoir assomer cherche la télécommande, ainsi il remonte le temps (ou le film) et empêche Anne de tirer sur Tom...
Vaste sujet ! Comment interpréter une telle scène ? Est-ce du foutage de gueule de la part de Haneke ?
Plusieurs interprétations pour ma part:

-C'est une volonté de ne jamais aller vers un happy end, quoi qu'il arrive ils ne s'en sortiront pas, il brise tous les espoirs du spectateur (si tenté qu'il en avait encore) quitte à tricher.

-Pour pousser le vice encore plus loin et pour ne jamais oublier que l'on est dans un film également, le réalisateur choisit de revenir en arrière peut être également pour que le spectateur qui aime les "non-happy-end" y trouve son compte, aller contre la morale pour toujours plus marquer l'esprit. Il n'y a aucune bonne échappatoire, le jeu est totalement maîtrisé par les deux olibrius, et qu'importe leurs faits et gestes l'issue leur sera fatale.

Ce film a pour lui une excellente réalisation, avec une ambiance toujours pesante et ce dès le début, le malaise se fait ressentir et la tension ne fait que grandir.
La musique est quasi-absente pendant tout le film, excepté au début lors du jeu, et au milieu lors d'une poursuite, elle est diégétique dans ses deux cas, ce choix de ne quasiment pas mettre de musique renforce le côté réaliste de la situation horrible et la tension n'en est que plus forte.

Les acteurs quant à eux sont exceptionnels, je tire mon chapeau à Michael Pitt, le blondinet au sourire angélique qui cache un psychopathe en puissance. Tim Roth et Naomi Watts jouent avec beaucoup de réalisme des "bourgeois" complètement déconcertés, le petit garçon est convaincant dans son rôle également. Pour ce qui est de l'autre bachi-bouzouk, Tom ou Peter joué par Brady Corbet je le trouve super également, un personnage décalé qui raconte sa vie en pleine séquestration et cherche sans arrêt à bouffer.
C'est ce qui est remarquable chez eux, cette politesse à tout instant malgré la situation, ça renforce encore plus le côté malade et angoissant.

Ah oui j'ai toujours pas répondu à "Pourquoi je préfère celui là à celui de 97" mille sabords de tonnerre de Brest !
Déjà, je l'ai connu bien avant sans savoir que c'était un remake et je l'ai adoré tout de suite, mais la raison principale c'est le casting, et particulièrement Michael Pitt qui est extraordinaire dans son rôle.
Haneke a sans doute remaké son propre film pour des tas de raisons, que ce soit pour l'argent ou pour que son film soit plus vu, peu m'importe en fait il a réussi son coup j'ai découvert son film et un excellent acteur en même temps.
Ça n'enlève en rien la qualité de la version originale, je l'ai enfin vu il y'a moins d'un an et ça n'a pas changé mon opinion sur ce film là.

Je peux comprendre qu'on ne soit pas pour, faire exactement le même film, mais ça ne retire pas la force du film, je ne lui mettrai pas en dessous sous ce prétexte là.


Soit par la lame, soit par le fusil, il y'a tant de façons amusantes de perdre la vie...

il y a 4 ans

20 j'aime

7 commentaires

Funny Games U.S.
Ezhaac
5

Casse encore mon quatrième mur et je te casse autre chose

C'est bien joué et joliment mis en scène, avec des plans séquence qui feront plaisir aux inconditionnels, mais c'est à peu près tout. Oh wait, on maltraite des enfants, aussi, et le début est une...

Lire la critique

il y a 11 ans

46 j'aime

8

Funny Games U.S.
Sylfaen
9

Critique de Funny Games U.S. par Julien Camblan

On ne voit rien venir. Et on est emporté dans une débauche de violence gratuite. Il n'y a aucune explication, aucun message, juste de la violence pure et des victimes qui ne comprennent pas. C'est...

Lire la critique

il y a 12 ans

35 j'aime

3

Funny Games U.S.
Le_Prophète
3

"Bonjour, on va jouer à un jeu."

Les américains ne savent pas lire. Imaginez un peu la torture que peut représenter pour eux la vision d'un film en VOst. Alors ils ont trouvé un truc: refaire tous les bons films étrangers! Superbe...

Lire la critique

il y a 9 ans

30 j'aime

9

Parasite
Sullyv4ռ
10
Parasite

La misère est si... belle ? drôle ? glauque ?

Lorsque j'ai reçu ma place pour voir Parasite j'étais content, un peu déçu d'en avoir qu'une et devoir y aller seul mais qu'importe. Quand le lendemain le film de Boong Joon-Ho se voit gratifié de...

Lire la critique

il y a 3 ans

101 j'aime

16

Baby Driver
Sullyv4ռ
9
Baby Driver

♪ Was he slow ? ♬

Je suis allé voir Baby Driver hier soir et je suis sorti du cinéma des étoiles pleins les yeux, pas d'émerveillement comme pour La La Land, plutôt le sourire jusqu'aux oreilles ! Cette critique sera...

Lire la critique

il y a 5 ans

98 j'aime

30

Scarface
Sullyv4ռ
10
Scarface

The Cinema is Yours

Dur, dur d'écrire une critique sur Scarface, étant donné que c'est mon film favori depuis plus de 10 ans, je risque de ne pas être objectif, mais passons. Je vais donner dix points qui font qu'il...

Lire la critique

il y a 5 ans

97 j'aime

25