Le soldat Ryan du pauvre...

Avis sur Fury

Avatar Madghast
Critique publiée par le

Bon, alors avant de commencer cette critique, il faut savoir que l'armée américaine ne donne son aide qu'aux films qui ne salissent pas son image et diffusent des messages qui la mettent en valeur.

Ayant cela en tête, on peut comprendre pourquoi une oeuvre militariste comme "Il faut sauver le soldat" a obtenu des aides faramineuses, et pourquoi un film plutôt pacifiste comme "la ligne rouge" n'a bénéficier que du nom de son réalisteur Terrence Malick comme aide commerciale.

Toujours avec cette idée, on comprendra mieux certaines scènes de "Fury" qui montre que les civils allemands se font toujours trucider par leurs propre armée, et jamais l'inverse.

De toute façon, ici, il ne faut pas trop chercher la précision historique. En avril 1945, moment ou est censé se dérouler l'action du film, les allemands sont au bout du rouleau, et la 2ème division blindée américaine auquel appartient nos héros, campe plus ou moins tranquillement de son côté de l'Elbe, attendant que les russes aient la gentillesse d'achever le troisième Reich à Berlin. On est loin du chemin de croix éprouvant dépeint dans le film !

Dans la série, "amateur d'histoire et de logique, vous repasserez !" il est difficile de croire qu'un sergent ayant mener son escadron depuis presque trois ans au front ait la bétise de mener ce dernier a l'abattoir comme on le vois dans le film. En 1945, les américains ont appris a connaître les points faible du char Tigre : il est gros, il est lent, et ont peut le manoeuvrer d'autant plus facilement que ces chars sont souvent (mais pas toujours) confiés a des p'tit jeunes sans expériences. Alors quand on voit trois sherman foncer droit devant eux bêtement et attendre d'être A BOUT PORTANT pour tirer sur leurs ennemis... on fait un gros soupir et on se dit que l'auteur a encore sacrifier la tension dramatique au réalisme. Ce ne sera pas la première fois a Hollywood...

J'ai lu beaucoup de critique a propos des tactiques utilisée par les allemands dans la scène finale, curieusement, elles sont selon moi les plus mal venue. L'armée Allemande d'Avril 1945 est une armée exsangue. Toutes les unités, y compris les SS, sont renflouée avec des gosses et des vieux, autour d'un noyau de plus en plus raréfié de combattant chevronnés mais souvent traumatisés et peu motivés, surtout face aux anglo-saxons. De fait une embuscade bien organisée pouvait réellement faire de gros dégâts. Pour la petite histoire, Audie L. Murphy (Non pas le flic de Beverly Hills...) a tenu seul face à 200 soldats allemands avec quelques armes automatiques et un tank et s'en sortit avec des blessures graves. Je peux croire qu'une bande de tankiste puisse en faire autant et tous y passer.

Au chapitre des bonnes surprises, on mentionnera quelques matériel vraiment d'époque, avec ces redoutables lance-roquette "panzerfaust", des chasseurs de chars et un véritable tigre sortit du musée pour l'occasion. Shia Leboeuf fait vraiment une performance remarquable et des scènes de combat spectaculaires a défaut d'être réalistes d'un point de vue historique et quelques belles images, il faut le reconnaître.

On notera aussi un effort maladroit fait pour exposer la dynamique de groupe au sein de l'équipage du char, entre l'idéalisme presque pacifique du nouveau venu, et le pragmatisme brutal de l'équipage et surtout du personnage de Brad Pitt.

Alors, me direz-vous, ou est le problème ? Pourquoi seulement 4 étoiles ?

Parce que ce film est vu, déjà vu, et encore revu. Il n'apporte rien de spécialement neuf. On a droit a un paquet de cliché et un message militariste qui ferait sourire s'il n'avait pas été entendu un millions de fois ailleurs. Ce film est un soldat Ryan du pauvre avec tout le gore et la violence de ce dernier, mais pas le génie de la réalisation ni de la mise en scène. La crise de nerf de Wardaddy, le personnage de Brad Pitt, est une resucée de celle de Tom Hanks, le style ressemble fort a "Saint and Soldier", et même le générique de fin est une copie de celui de "la croix de fer" de Sam Peckinpah.

La scène finale elle-même ressemble à un plaidoyer pour l'interventionnisme américain, une bande de brave p'tit gars faisant face à une marée d'ennemis dans un pays étranger venu porter et faire triompher la démocratie... "F..K YEAH !"

Mention spéciale pour la musique, qui n'est pas tant mauvaise que mal a propos. (P...tain les coeurs en allemands sur l'arrivée des SS...)

Donc on à un film un peu faux-jeton, comme le soldat Ryan, qui prétend dénoncer la guerre mais qui en fait la justifie pleinement, mais plus maladroitement, avec une mise en scène et un scénario moins inspiré.

On ne peut pas dire que ce film soit techniquement mauvais, mais il faudrait être très charitable pour dire qu'il soit original ou qu'il apporte quelque chose au cinéma. Pire, il plagie même parfois en essayant de se trouver un vague relent de profondeur.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 949 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Madghast Fury