Jeux dangereux

Avis sur Game Night

Avatar Tonto
Critique publiée par le

Max (Jason Bateman) et Annie (Rachel McAdams, toujours aussi belle) sont addicts des soirées jeux de société, c’est d’ailleurs lors d’une de ces soirées qu’ils se sont rencontrés, ce qui les a poussé à se marier. Un soir, c’est le frère de Max (Kyle Chandler) qui organise une soirée jeu qu’il veut absolument mémorable. Et de fait, lorsque des hommes masqués arrivent chez lui et l’enlèvent devant ses invités, ces derniers se prennent au jeu et se lancent à sa recherche avec entrain. Seulement, l’enlèvement n’était pas prévu et n’est que la première étape d’un gigantesque engrenage dont la menace n’est pas qu’un jeu…

Scénaristes des très amusants Comment tuer son boss ? et Spider-Man : Homecoming ainsi que réalisateurs du non moins drôle Vive les vacances !, John Francis Daley et Jonathan Goldstein n’ont plus leurs preuves à faire. Et de fait, avec Game Night, ils nous rappellent qu’ils font désormais partie de la liste des réalisateurs à suivre de près (quand bien même le scénario n'est pas d'eux ici).
S’éloignant de la vulgarité outrancière de leurs premiers scénarios, même si certaines traces en subsistent, leur film révèle une fois de plus leur maîtrise totale du registre comique, que ce soit dans l’écriture des personnages, des dialogues ou des situations. Hilarante de bout en bout sans aucun temps morts, leur comédie peut en outre s’appuyer sur des acteurs de talent voire de génie (de Rachel McAdams à Jesse Plemons, en passant par Jason Bateman, Kyle Chandler, Billy Magnussen, Danny Huston, le casting est un impressionnant sans-faute), qui font de chaque scène un délice absolu.
Dommage, toutefois, que Daley et Goldstein ne sachent réserver au drame une place légèrement plus importante, les quelques ébauches de scènes dramatiques qu’ils nous proposent ici et là fonctionnant à merveille, mais se faisant constamment briser par un effet comique, certes toujours efficace mais dont, la plupart du temps, et pour une fois, on aurait pu se passer.
Si on ajoute à cela une mise en scène étonnamment soignée (grandiose - et sans doute faux - plan-séquence lors d’une ahurissante scène de rugby avec un œuf de Fabergé) et une bande originale électrisante de Cliff Martinez, on ne voit plus bien ce qui devrait nous retenir de se délecter devant une comédie délirante, qui s’inscrit à merveille dans la grande lignée du cinéma burlesque, à la Charlie Chaplin ou Howard Hawks.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 835 fois
16 apprécient · 2 n'apprécient pas

Tonto a ajouté ce film à 2 listes Game Night

Autres actions de Tonto Game Night