Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Affiche Gerry

Critiques de Gerry

Film de (2002)

L’odyssée de(s) Gerry

Premier film de la tétralogie Van Santienne de la mort (Gerry, Elephant, Last Days, Paranoid Park), Gerry est un vrai manifeste aussi bien cinématographique qu’artistique. L’épuration de la mise en scène, les longs plans séquences et la raréfaction des dialogues, propres à ces 4 films, offrent au spectateur de vrais objets de pensée et de contemplation Dans un sens, Gerry est une odyssée au... Lire l'avis à propos de Gerry

24
Avatar Kaneda
10
Kaneda ·

LE cinéma

"Gerry" est de ces très rares films qui ne s'expliquent pas. Il suffit d'accepter de marcher avec ces deux personnages, de se laisser guider par un réalisateur en apesanteur, et vous vivrez un moment de grâce pure. Ce film confirme à chaque visionnage qu'il pourrait être à lui tout seul la définition du mot cinéma. Mais l'erreur consisterait à limiter "Gerry" à une simple expérience... Lire la critique de Gerry

47 4
Avatar takeshi29
10
takeshi29 ·

Au loin s’en vont les mirages.

Gus Van Sant fait partie de ces réalisateurs finalement assez rares capables de s’illustrer dans un canevas on ne peut plus classique tout en s’offrant, de temps à autre, des expérimentations en roue libre. Reste à savoir en quoi une tendance aide à contempler l’autre : ses films formatés ont-ils une singularité cachée, ou ses audaces des coutures tenaces ? La... Lire l'avis à propos de Gerry

34 2
Avatar Sergent Pepper
7
Sergent Pepper ·

L'expérience du...

Gerry, voilà un film que j'ai passé des heures et des heures à critiquer sans jamais arriver à en écrire de critique satisfaisante. Et pourtant, ce n'était pas si difficile. L'objectif de Gus Van Sant : narrer quelque chose, un évènement qui a lieu dans le désert entre deux entités dont on ne saura jamais si elles ne font qu'un ou pas, si la première est l'hallucination de la seconde ou vice... Lire la critique de Gerry

25 13
Avatar EcceLex
1
EcceLex ·

Gerry FM

Gerry et Gerry sont dans le même bateau. Gerry tombe de haut et se fait mal à la cheville. Gerry tombe de haut et réalise qu'il s'est égaré dans le désert qu'il(s) traversai(en)t sans cherry ni boisson capable de désaltérer un homme embué. Tous deux jurent: ce sont de parfaits Gerry. "Gerry", le film, n'est pas l'histoire d'un Gerry, mais de deux. A moins que ce soit l'inverse. Parce que Gerry... Lire la critique de Gerry

32 14
Avatar Marius
8
Marius ·

Marche et crève !

Deux faces composent le cinéma de Gus Van Sant et l’on peut aisément être agacé par l’une ou l’autre, parfois les deux malheureusement. D’un côté un cinéma froid, analytique et chirurgical avec les personnages et leurs situations. Pas, voir peu de romance, des êtres souvent anonymes, dont il ne nous dit presque rien de ce qui les caractérise. De l’autre côté, un cinéma contemplatif à l’égard de... Lire la critique de Gerry

27 10
Avatar Jambalaya
8
Jambalaya ·

Gerry

Gerry est impalpable, voyant l’apesanteur jaillir du néant. Une œuvre, dénuée de carnet de bords et d’enjeux narratifs, qui divague au gré du vent sifflotant et d’un soleil brulant. Peu de dialogue, peu d’agitation. La trame est simple mais l’expérience n’en sera que plus éprouvante. La caméra durant un plan séquence énigmatique accompagnée de la douce musique d’Arvo Part suit de près et de loin... Lire l'avis à propos de Gerry

12 2
Avatar Velvetman
8
Velvetman ·

NON.

Le pitch me parlait bien. Le casting également. Pourtant il s'agit du film le plus ennuyeux, le plus mou que j'ai jamais vu de toute ma vie. Pourtant, même si le site pouvait nous accorder le zéro, je ne l'aurai pas fait. Pour les paysages, juste les paysages et rien que les paysages. Une esthétique sublime. J'en ai vu des films contemplatifs, j'ai déjà eu affaire à des films que j'ai détesté... Lire l'avis à propos de Gerry

32 12
Avatar facaw
1
facaw ·

Shine on, you crazy Diamond

Marche ou crève. Au départ, on roule by car, ensuite on marche, by foot, puis à la fin, lie down, on en crève. Gerry, c’est l’histoire de deux hommes qui avancent pour s’égarer, vers une possible sagesse, ou un destin inavoué. Ils n’ont pas le temps de méditer, car ils n’ont pas le temps de regarder leur chemin, trop occupés par leur marche. Gus Van Sant nous montre au fond que tout âme... Lire l'avis à propos de Gerry

8 1
Avatar Mo Ma
5
Mo Ma ·

Ouvrez les yeux : C'est une grande leçon de cinéma !

Accompagné d'une douce musique méditative, un plan large suit la progression d'une voiture s'avancant dans les profondeurs du désert californien. A son bord, 2 jeunes hommes absorbés par la beauté des paysages se profilant à l'horizon. Arrivée à Wilderness Trail, la voiture se stoppe : ils entament une petite randonnée entre amis. Après s'être écarter dangereusement des sentiers balisés, le duo... Lire la critique de Gerry

8 13
Avatar TheStalker
10
TheStalker ·