Affiche Go Go Tales

Critiques de Go Go Tales

Film de (2008)

  • 1
  • 2

Critique de Go Go Tales par telestlindice

Je ne condamne pas tout Ferrara, seulement ceux que j'ai vu. J'en ai encore quelques uns à me mettre sous la dent avant de juger définitivement le garçon. J'accuse avant tout Bad Lieutenant, étendard flambant d'une démesure oui mais qui tourne à vide, autant en termes de substance cinématographique (très peu d'idées de mise en scène, d'intuitions, de choses qui marquent, du lourd vaguement... Lire la critique de Go Go Tales

11 9
Avatar telestlindice
9
telestlindice ·

On s'ennuie littéralement, n'attendant qu'une chose, que le film daigne enfin se terminer

Réalisé en 2006 et présenté au Festival de Cannes l'année suivante, ce n'est que 5 ans plus tard qu'il débarque dans l'hexagone. Après l'avoir vu, on comprend mieux pourquoi ce film était resté si longtemps dans les tiroirs et sans distributeurs pour nous le proposer. Go Go Tales (2007) est un film brouillon qui s'avère très rapidement épuisant, dépassant tout juste les 90 minutes, on jurerait... Lire l'avis à propos de Go Go Tales

3
Avatar RENGER
2
RENGER ·

Et pendant ce temps-là, Scorsese est nominé 11 fois aux oscars pour un film pour enfants ... monde d

En ces temps de crise où des choses éternelles comme l'institution du mariage ou encore la démocratie grecque semblent vaciller, c'est parfois bon de se raccrocher à des repères un peu moins corrects et resplendissants mais qui s'avèrent véritablement insubmersibles. Alors invoquons l'American Dream et Abel Ferrara. Abel Ferrara, découvert par Friedkin, réalisateur de quelques épisodes de Miami... Lire l'avis à propos de Go Go Tales

6
Avatar Sloth
9
Sloth ·

Phantom of the paradise.

Monté depuis cinq ans (où il fut présenté au festival de Cannes), écrit depuis dix, le nouveau film d’Abel Ferrara se marie pourtant parfaitement avec sa date de sortie, il raconte beaucoup de la crise d’aujourd’hui, où seul le capitaliste s’en sortira. Willem Dafoe, alter ego évident du cinéaste, appartient plutôt à cette génération du rêve, privilégiant son bébé (son club/son cinéma) à la... Lire l'avis à propos de Go Go Tales

3
Avatar JanosValuska
7
JanosValuska ·

Le mythe ferrarien roule toujours

Je ne comprends pas pourquoi après avoir été encensé par la critique unanime dans les années 90 Abel Ferrara se retrouve ostensiblement ignoré depuis les années 2000 et parfois par les mêmes critiques. Les plus perspicaces verront dans le personnage du patron de la boîte de striptease (interprété par Willem Dafoe) qui n'arrive plus à payer ses danseuses mais qui garde le sourire devant le... Lire l'avis à propos de Go Go Tales

2
Avatar Zolotoï
7
Zolotoï ·

Le lap Dance en toile de fonds.

Go Go Tale n'arrive jamais à nous absorber dans son délire. L'intrigue est pourtant clair et les personnages sont à la fois définis et remplaçables. Et pourtant on s'emmerde sévère. Les acteurs sont pas (trop) mauvais, sans pour autant qu'un seul, ou une seule, ne parvienne à sortir du lot ou nous inspirer. L'histoire de cette nuit, apparemment comme toutes les autres dans ce « club », est... Lire la critique de Go Go Tales

2
Avatar cityhunternicky
1
cityhunternicky ·

Des contes pour dormir

Brouillon, laborieux, sans idée, Go go Tales met en scène Ray Ruby (Willem Dafoe) patron d'une boîte de strip à Manhattan où se croise et se télescope toute la faune chérie de Ferrara (les go go's et leurs fins de mois difficiles, les vieux de la vieille limite mafieux en costards qui tiennent tant bien que mal la baraque, les patrons gamblers et idéalistes, les vieilles dames... Lire l'avis à propos de Go Go Tales

Avatar jeffrey beaumont
2
jeffrey beaumont ·

plus proche du sordide que de la franche rigolade

Film d’Abel Ferrara (réalisateur du sulfureux Welcome to New York) sorti en 2008. L’histoire se déroule dans une boite de strip-tease menacée de fermeture. Ce lieu est géré par Ray Ruby (Willem Dafoe), qui est un beau parleur que tout le monde aime plutôt bien, mais dont le gros défaut est d’être un addict à la loterie. Aidé par son comptable, il joue les salaires de ses employés et la survie... Lire la critique de Go Go Tales

Avatar aldanjack
8
aldanjack ·

Critique de Go Go Tales par Charles Dubois

Ce film est étonnant, c'est le moins qu'on puisse dire. Après un début bien long et brouillon, le film peine à démarrer au bout d'une petite demie heure, se concentrant donc sur de vrais personnages et de vraies histoires. C'est alors un festival, tout aussi brouillon mais jouissif. Entre filles dénudées qui se dandinent sur de la musique funky, un Willem Dafoe impérial en directeur de club,... Lire la critique de Go Go Tales

Avatar Charles Dubois
6
Charles Dubois ·

The Show Must Go On

Plongée au cœur du Paradise, établissement spécialisé dans les numéros de lap dance, le film de Ferrara suit la nuit de ce microcosme, particulièrement le parcours de Ray Ruby, le directeur du club, qui doit composer avec les dettes et les revendications de ses danseuses. Il faut admettre que le film n'est pas forcément des plus passionnants, l'intrigue se limitant à une simple chronique de cet... Lire la critique de Go Go Tales

Avatar ValM
6
ValM ·
  • 1
  • 2