Le Payprus blockbuster

Avis sur Gods of Egypt

Avatar Mathilionsavant
Critique publiée par le

Très passionnée par la mythologie, j'ai eu envie de regarder Gods of Egypt. J'avais lu juste avant quelques critiques indiquant que le film était mauvais et qu'il portait des problèmes au niveau des effets spéciaux. Je me suis dit, on va quand même le voir et on va se faire son propre jugement. A la fin du film, je suis restée complètement mitigée. J'ai envie de le revoir, je le ferai sûrement, tout en sachant que ce film va à l'encontre même de la mythologie égyptienne. Du coup je vais faire comme d'habitude, je vais faire les points négatifs et les points positifs du film!

Points négatifs:
Awards des Awards: la mythologie inversée. Je veux bien qu'il y est des petits couaques, on est pas à l'abris d'erreurs. Mais là... Sérieusement! La mythologie égyptienne est composée d'hommes/ femmes entiers ou d'hommes/ femmes à têtes d'animaux. Du coup, je ne sais pas pourquoi on a pondu Horus et Seth en mode humanoïde alors que le premier est un faucon et l'autre un chacal! Ensuite, il y a un gros problème dans la généalogie des Dieux. Râ est bel et bien le Dieu des Dieux, je le confirme, mais il n'est pas le père d'Osiris, Isis, Nephtys et Seth. Il est leur arrière grand-père. Soit disant passant, Râ qui devrait être un piaf, se retrouve à être "l'arrière grand-père/ arrière arrière grand-père problème" en orbite sur un vaisseau Star Wars! Les quatre champions que je viens de citer son les fils de Geb, Dieu de la Terre et Nout, Déesse du Ciel. Voilà! Ensuite, l'histoire de la mythologie égyptienne se base autour du cycle de la vie, c'est le leitmotiv. Du coup, je ne sais pas pourquoi Osiris est encore en vie! Comment il peut couronner son fils alors qu'il était, techniquement mort, découpé en petits morceaux, recollé, embaumé, ressuscité chez les morts, avant qu'Horus ne naisse. Et dernière abomination les Dieux vivent avec les hommes. C'est quoi ce délire! Les Dieux sont supérieurs, dans la mythologie égyptienne, ils ne se mélangent pas avec les hommes. C'est pour ça que les prêtres et les pharaons sont là. Du coup, Gods of Egypt s'est mis à réinventé la mythologie égyptienne en mode normal! Et que dire d'Horus! En fait Nicolaj n'a pas quitter son rôle de Jaimie Lannister. En fait c'est une sorte d'humanoïde alcoolique. Quand on se dit qu'il a été le premier pharaon et qu'il est la base de ces rois... On se pose des questions. Mais d'où on sort qu'Horus est un enfant gâté à tendance alcoolique?

Awards de effets spéciaux: la touche Transformers. Ici, en Egypte, Horus et Seth se transforme façon Transformers quand ils doivent se battre. Ils sont pleins de technologies, de métal rien d'animal en tout cas! Aussi, le serpent Apophis ressemble beaucoup à certaines bestioles bizarres que l'on retrouve dans les Avengers. Il ressemble plus à un kraken aussi, pas trop à un serpent. En fait Gods of Egypt est un film du futur. Anubis ressemble à un personnage de jeu vidéo tellement il est bizarre. J'ai l'impression qu'on la découpé, qu'on l'a mis dans le film et qu'on l'a animé. On a l'impression que deux film se superposent. Pareil pour le Dieu buffle super bizarre lui aussi. Et Geoffrey Rush est vraiment bizarre, il y a trop d'effets sur lui. On dirait qu'on l'a retouché.

Awards du cute: Beck et Zaya. Ils sont beaux et ils sont migons. Elle est naïve et il est intransigeant. En fait elle est juste un prétexte. Juste parce que madame a un problème, monsieur va sauver le monde. Sinon il aurait pas bouger le petit doigt. On respire les scènes kitsch, les dialogues niais.

Points positifs:

Awards des trucs justes: les notions de complexes. Autant le film ne maîtrise pas les notions de bases de la mythologie égyptienne. Mais pour ce qui est de raconter avec exactitude l'histoire de Râ et Apophis, il y a du génie. Le film est bourré de détails qui montre quand même une recherche de vraisemblance scénaristique. Comme l'histoire d'Hathor, Apophis vs Râ, le Jugement des Morts...

Après je vais pas m'étendre plus. Le film est sympa à regarder mais si on est accroché au vrai, on est quand même déçu qu'un film basé sur une culture, n'en respecte qu'un tiers. Pour la base même du film est fausse. Du coup la note ne s'élève pas. Mais je dois avouer que les acteurs sont biens, que les effets spéciaux sont aux normes de ce genre de divertissement. Le minimum syndical attendu. Après le scénario est ce qu'il est. C'est sympa de voir un Papyrus version blockbuster.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 69 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Mathilionsavant Gods of Egypt