Comme Karaté Kid, mais à l'envers

Avis sur Gran Torino

Avatar 2goldfish
Critique publiée par le

Un jeune Hmong persécuté par un gang violent va apprendre auprès d'un vieil américain raciste à se comporter comme un vieil américain raciste. Ça l'aide à faire violer sa soeur.

Le vieil américain raciste apprend à ne plus détester les Hmongs. A la fin il pense cependant probablement toujours la même chose des noirs, des mexicains, des français, des russes, des canadiens, des indiens, des juifs et des homos qu'au début du film.

La morale du film, je crois que c'est que si toutes les minorités faisaient autant d'effort pour se faire aimer des américain que les Hmongs pour se faire aimer de Clint Eastwood, il n'y aurait plus de problème de racisme aux USA. Minorités, prenez votre sort entre vos mains !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 3309 fois
71 apprécient · 68 n'apprécient pas

Autres actions de 2goldfish Gran Torino