Pipi caca, boobs, vomi, crottes de nez...

Avis sur Hard Corner, le film

Avatar Jimmy Leys
Critique publiée par le

Ho! bonjour jeune bipède plus ou moins décérébré et bienvenue dans MA critique de Hard Corner le Film.

Bon, afin d'être clair, j'apprécie ce que fait Benzaie en général dans ses vidéos, que ce soit les Hard Corner, les présentations de jeu en 5 minutes, et je dois bien avouer que j'ai assez souvent été du même avis en ce qui concerrne ses chrono-critiques de cinéma.
L'annonce du film s'annonçait pour moi assez sympathique: l'idée qu'un passionné de jeux vidéos, qui réalise des vidéos plutôt sympathiques à leur sujet tout en gardant un avis (assez) éclairé sur le monde du cinéma me rendait plutôt enthousiaste, et bien que je n'ai pas participé à son financement, je m'avoue toutefois assez déçu (D'ailleurs c'est peut-être le fait que je n'ai pas participé qui me permet de garder les yeux ouverts).

L'histoire est assez simple: Benzaie, avant sa grande célébrité, cherche à ouvrir son magasin de rêve, mais il se retrouve coincé (puisque c'est un raté) par sa copine d'un côté, et Jean-Guillaume son patron qui possède la boutique de jeux unique de la ville. Bon en fait on s'en cogne un peu, moi j'étais là pour voir de la blague digne d'un Benzou en grande forme.

Et le problème se trouve justement là: UN sourire, juste UN P**** de sourire qu'il m'a permis d'avoir ce film, parce que côté blagues, c'est au ras des pâquerettes: running gag de crottes de nez, de seins qui brillent, de pipi, de caca et de vomi c'est à peu près tout ce que j'ai retenu de ce film, et pourtant j'étais fan de 10 minutes à perdre à leur début, et j'apprécie encore à l'heure actuelle de mater de temps en temps un petit How to Basic (Egg !). Mais trop c'est trop, les dialogues sont fades, aucun personnage n'est attachant, y compris le personnage principal, et Benzaie montre le cliché du gamer bon à rien. C'est assez frustrant, et même pour cela, je lui en veux. J'ai juste eu envie de flinguer tout le monde tellement c'était insupportable.

Malgré cela, je sais que Benzaie a nécessité beaucoup de boulot, et je ne tiens pas à le décourager. Mais peut-être aurait-il mieux valu ne pas se charger tout seul du scénario, il était sûrement trop habitué à faire ce genre de petites vannes potaches lors des petites vidéos, mais dans un long métrage ça n'a pas le même effet. Je mets ça sur le compte du coup d'essai, si jamais Benzaie retente l'expérience, je suis sûr qu'il apprendra de ses erreurs, il ne pourra que faire mieux !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 23334 fois
80 apprécient · 13 n'apprécient pas

Autres actions de Jimmy Leys Hard Corner, le film