Les Bacs Thraciens

Avis sur Hercule

Avatar MalevolentReviews
Critique publiée par le

Inspiré par le comics "Hercules: The Thracian Wars" de Steve Moore où le demi-dieu entraînait l'armée de Thrace contre de redoutables rivaux, Hercule s'avère être une légère déception tant le film n'est finalement pas le blockbuster épique annoncé. Mis en scène par le toujours aussi paresseux Brett Ratner, qui a pourtant réussi à nous livrer un explosif X-Men 3 il y a huit ans, le long-métrage s'appuie principalement sur le charisme (et les muscles de plus en plus énormes) de Dwayne Johnson qui campe le héros-titre, concurrençant à quelques mois d'écart l'autre film centré sur le demi-dieu, le raté La Légende d'Hercule de Renny Harlin...

Épaulé par Rufus Sewell, Ian McShane et les Norvégiens Ingrid Bolsø Berdal (Cold Prey) et Aksel Hennie (Headhunters), The Rock s'impose comme un Hercule gigantesque, testostéroné jusqu'à la moelle, rappelant évidemment le Conan de Schwarzenneger. Malheureusement, en dépit d'un casting attrayant, de costumes authentiques et de séquences d'action bien menées, le film n'arrive jamais à époustoufler. La faute à un scénario extrêmement simpliste et sans réelle innovation : hanté par un affreux souvenir, Hercule et les siens entraînent une armée pour une bataille.

La suite vous la connaissez et, malgré un petit coup de théâtre prévisible, rien ne viendra vraiment nous impressionner. Quatre des fameux douze travaux ne sont que rapidement présentés lors d'un court prologue et plus aucun élément fantastique ne pointera le bout de son nez. On reste donc quand même frustré de ne pas découvrir un film épique avec de vraies séquences mémorables, des money-shots ou même des scènes d'action originales, les batailles étant tout au plus convenables et bien rythmées mais bien deçà de ses inspirations premières, comprendre Gladiator et Kingdom of Heaven de Ridley Scott.

Brett Ratner restant fidèle à lui-même, le réalisateur (?) nous livre le minimum syndical heureusement sauvé par le toujours aussi monstrueux Dwayne Johnson et quelques autres figures connues telles que John Hurt, Peter Mullen et Joseph Fiennes. On espère ainsi une suite avec le même casting mais un scénario un poil plus romanesque et plus mythologique afin de rendre justice à ce héros légendaire ici particulièrement badass.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 64 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de MalevolentReviews Hercule