You ain't seen 'Bad Boys II ?

Avis sur Hot Fuzz

Avatar Gwimdor
Critique publiée par le

Hot Fuzz sort sur nos écrans 3 ans après l'excellent Shaun of The Dead, il s'agit du deuxième volet de la trilogie Blood and Ice Cream en référence au fait que nos personnages mangeront toujours un cône glacé et qu'il y aura probablement beaucoup de sang. Il faut savoir que si c'est une même et unique saga, ce ne sont pas du tout les mêmes personnages ni une suite directe. On change cette fois ci totalement de registre, oubliez les zombies de Romero, cette fois ci, c'est un mélange entre polar et film d'action US qui est à l'honneur et dans lequel notre trio Wright/ Pegg / Frost est de retour plus en forme que jamais.

Nous revoilà à Londres, pour faire la connaissance de Nicholas Angel policier exceptionnel terrorise les rues de la ville en multipliant les exploits. Cependant ce n'est pas du goût de tous et notamment de sa brigade, qui constante que légende possède un taux de 400% d'arrestations supérieur par rapport à ses collègues donnant l'impression que les autres sont incompétents.
Ils décident donc de le muter dans une bonne vieille cambrousse Anglaise, là ou rien ne se passe.
En découvrant avec effroi la tristesse de ce village dans lequel les policiers préfèrent s'empiffrer de gâteaux au chocolat plutôt que résoudre des crimes, Angel était loin de se douter que ce calme apparent cachait en réalité un tueur en série qui semble pouvoir tuer à sa guise...

Ce qui est épatant dans cette saga, c'est l'aisance avec laquelle on passe d'un univers à un autre tout en conservant les codes qui ont donné une vraie identité à Shaun of the Dead. Hot Fuzz c'est aussi ce que ne sera jamais un produit comme Scary Movie qui utilise un thème pour sombrer dans l'humour potache et lourd dissimulant le néant autour. Alors qu'ici le procédé est inverse, l'histoire s'articule autour, présentant un réel intérêt scénariste dans lequel sont ensuite implantés les gags qui une nouvelles fois se rapprochent plus de l'hommage que de la parodie burlesque et stupide, de quoi les rendre encore plus percutants. On jubile en suivant notre duo de choc, sorte de mélange entre Laurel et Hardy et L'Arme Fatale dans lesquelles les références et clins d’œils s'enchaînent et nécessitent même plusieurs séances pour être tous recensés.

Hot Fuzz, c'est une comédie policière jouissive à l'humour flegmatique typiquement britannique, et qui comme son illustre ainé arrive à nous faire rire sans jamais dénigrer. La réalisation dynamique et soignée d'Edgar Wright permet de suivre une enquête mieux foutue que nombre de films du genre offre, entrainant son lot de rebondissements surprenants et bien amenés. Possédant son lot de scènes cultes, le kick d'Angel à la grand mère vaut son pesant d'or, pour ne citer que lui, ce deuxième opus se savoure avec délectation, une vraie petite tuerie au sens propre comme au figuré.

Edit: J'ai oublié d'en parler sur Shaun of The Dead et je m'étais juré de le faire ici mais j'ai une nouvelle fois oublié de le mentionner. Quel dommage d'avoir dans son casting la classe de Bill Nighy et le génial Martin Freeman et de si peu les utiliser, voilà c'était mon petit coup de gueule.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 700 fois
34 apprécient · 1 n'apprécie pas

Gwimdor a ajouté ce film à 1 liste Hot Fuzz

Autres actions de Gwimdor Hot Fuzz