Fin interrogative, mais pas dénuée d'intérêt.

Avis sur Hunger Games : La Révolte, partie 2

Avatar DoctorFate
Critique publiée par le

Hunger Games: La Révolte - Partie 2

Ladies and gentlemen, welcome to the seventy-sixth Hunger Games.

La révolution bat son plein à Panem et il est temps pour la belle Jennifer Lawrence d'enfiler une dernière fois sa tenue de combat, son arc et son carquois remplis de flèches en tous genres pour régler une bonne fois pour toute cette situation. La saga à succès a eu des hauts et des bas, les critiques n'ont pas était toujours très souple avec la résidente du District 12, mais qu'en est-il de ce nouveau et dernier volet ?

On retrouve donc Katniss en compagnie de la présidente Alma Coin, toujours interprété par Julianne Moore, et de Plutarch Heavensbee joué par le regretté Philip Seymour Hoffman pour découvrir, l'état critique de Peeta (déjà dévoilé à la fin du précédent volet). Dès les premières minutes, la direction que prendra le film est dévoilée, il s'agira d'un assaut sur le capitole et plus précisément sur la personne du président Snow. Ce dernier, ne souhaitant pas se laisser faire, truffera le chemin de piège, nous proposant ainsi un Hunger Games grandeur XXL. Cette optique me plaisait fortement à son annonce, mais dans la réalisation, il en est tout autre. En effet, les différents pièges, à part quelques exceptions que les personnes qui ont vu le film comprendront surement, manquaient un tant soit peu d'inventivité selon moi. Rien à redire sur le coté technique de ces scènes-là mais l'imagination n'était pas débordante...

Le coté technique, parlons en un peu plus puisqu'il y a de bonnes choses à dire concernant ce domaine. Clairement, les effets spéciaux sont surement les mieux travaillés de la saga et c'est un plaisir à regarder. Notamment, deux scènes ont retenu mon attention:

La première d'entres elles concerne la scène de l’exécution. Rien de bien innovant et quand même, il faut bien l'avouer, assez prévisible, mais la réalisation de ce moment avec les tambours qui se font entendre pendant que Jennifer Lawrence s'avance avec la foule derrière elle, j'ai tout simplement trouvé ça très classe.
La deuxième, qui m'a plu encore plus que la précédente, est ce passage dans les égouts à l'apparition des mutants. L'adrénaline monte très vite et surtout, les combats sont très bien chorégraphiés. On aurait pu très vite tomber dans ce résultat brouillon que l'on peut apercevoir parfois dans certains films, mais il n'en est rien. Il en résulte un affrontement très clair et plutôt artistique.

Mais la question qui me vient en tête après le visionnage de ce dernier film est la suivante: est-ce que Hunger Games n'aurait pas introduit trop de personnages dans son univers ? Je pose cette interrogation principalement à cause du fait que certains personnages apparaissent très peu à l'écran et empêche par conséquent de s'attacher à ces derniers. De ce fait, le sentiment recherché n'est pas présent lorsqu'il arrive malheur à ces personnages, je suis même resté indifférent par moment. De plus, certains protagonistes qui sont censés être au premier plan tel que Gale ont une importance assez moindre dans le récit. Personnellement, Gale a toujours était un personnage de Hunger Games que j'ai eu du mal à apprécier et c'est en partie à cause du manque d'implication de ce dernier dans l'histoire je pense.

Un autre aspect important est à souligner dans ce long-métrage et il s'agit de la dualité à laquelle doivent faire Peeta et Katniss durant la majeure partie du film. Une dualité différente pour chacun, mais finalement assez proche. Tandis que Katniss est tiraillée entre son amour pour le jeune boulanger et la nouvelle condition de ce dernier qui l'oblige a s'en tenir éloigné, Peeta lui doit faire face à la torture qui lui a était infligé par le président Snow et créant une crise d'identité dans son esprit. Finalement, j'ai trouvé plutôt ingénieux de faire en sorte que ce soit la résolution du dilemme de l'un qui permettent de résoudre celui de l'autre. Un lien intelligent entre les deux personnages les plus intéressants du show.

Pour finir, venons en au sujet qui a fait débat, à savoir la fin. J'ai lu pas mal de chose concernant cette fin, des choses avec lesquelles je suis d'accord et d'autres pas et finalement, chacun à son avis. Voici le mien concernant l’interprétation de cette fin:

Le président Snow et la présidente Coin sont morts tandis que Katniss, Peeta et Haymitch rentrent chez eux. Une nouvelle présidente prend place, Paylor si mes souvenirs sont bons, et je vois en cette situation un certain statut quo. Rien ne nous dit que ce ne sera pas une bonne présidente, mais rien ne nous dis l'inverse non plus. De même, les districts sont toujours là et peuvent faire office de mauvais présage pour le futur. La fin me fait penser à un "tout ça pour ça...". Rien de négatif la-dedans mais on est en droit de se demander si les actions de Katniss seront durable dans le temps. Donc on a le droit à une fin optimiste en famille, les parents avec leurs deux enfants, mais cela va-t-il durer...

En définitive, Hunger Games n'égalera pas un Harry Potter dans mon cœur mais la saga reste tout même très divertissante. Certes, ce quatrième film, comme les autres, nous propose quelques passages prévisibles, des personnages pas tous aussi intéréssant que le duo principal et une fin interrogative discutable mais la saga m'aura personnellement offerte de bons moments et je ne cracherais pas sur un revisionnage si l'envie m'en prenait.

Lien de la critique: https://tvgalaxy.wordpress.com/2016/05/24/critique-hunger-games-la-revolte-partie-2/

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 198 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de DoctorFate Hunger Games : La Révolte, partie 2