Avis sur

Il a déjà tes yeux par pierrick_D_

Avatar pierrick_D_
Critique publiée par le

Paul et Sali,fleuristes,voudraient avoir un enfant mais la jeune femme est stérile.Ils essaient d'adopter et,après une longue attente,les services sociaux leur proposent enfin un bébé.Mais il y a une surprise car le bambin est blanc alors que monsieur,qui est martiniquais,et madame,d'origine sénégalaise,sont noirs.Trop contents de pouvoir enfin devenir parents,ils acceptent le gamin mais ça va les exposer à bien des problèmes.Lucien Jean-Baptiste est un excellent comédien mais il devrait éviter la mise en scène,qui n'est visiblement pas son truc.Sans doute leurré par le succès,d'ailleurs excessif,de son sympathique premier film "La première étoile",il poursuit donc une calamiteuse carrière de cinéaste.Il est ici réalisateur et coscénariste et,comble de malheur,il a coécrit avec Marie-Françoise Colombani,laquelle a eu l'idée du script.Quand on sait que la fille est journaliste à Elle,on comprend mieux pourquoi on aboutit à cette insipide bluette anti-raciste.Le sujet était pourtant intéressant et promettait de savoureux développements car effectivement le postulat est original.Des couples blancs adoptant des petits noirs,c'est fréquent mais l'inverse s'observe rarement.Les auteurs auraient pu s'interroger à propos des raisons de cet état de fait mais la question n'est même pas évoquée,c'est comme ça et c'est tout.Le spectateur en est donc réduit à échafauder ses propres hypothèses.Serait-ce que les noirs,contrairement aux bruits qui circulent,seraient plus racistes que les blancs,ou qu'ils abandonnent plus facilement leurs enfants?Ou peut-être est-ce tout bêtement un problème économique,les occidentaux n'arrivant pas à adopter chez eux partant faire leur marché dans le Tiers-Monde.C'est certainement aussi un problème culturel,les occidentaux,plus ouverts,raffolant du multiculturalisme,contrairement à des sociétés africaines arriérées campant sur leurs traditions,ce qui semble être la thèse du film.Quoi qu'il en soit,il s'agit là d'une bien triste pelloche,plombée par une réalisation sans nerf ni ampleur de style télévisuel,une image moche et un montage heurté qui voit les séquences s'emboîter sans fluidité.L'histoire est celle de ce gentil couple en butte à l'obscurantisme ambiant.Salli subit d'incessantes vexations,tout le monde la prenant pour la nounou de l'enfant,alors que ses parents et leur entourage refusent d'accepter le nourrisson et ne le considèrent nullement comme un membre de leur famille.Il est d'ailleurs probable que Paul et Salli eussent préféré un bébé noir mais on touche là aux affres de l'adoption.Les délais sont tellement longs,les démarches tellement compliquées,qu'il n'est pas question de refuser une offre.Les gens sont en pareille circonstance de tels crevards qu'ils auraient aussi bien admis un bébé alien,car le désir d'enfant est un moteur surpuissant qui provoque une trop grande frustration.Tout ça est clairement exposé et aurait pu donner un bon film mais,en plus de la réalisation foireuse,le scénario et les dialogues sont complètement nazes.Jean-Baptiste récuse toute finesse et se vautre dans des situations et des personnages outranciers.Aucun trait d'humour ne fonctionne et tout est d'une lourdeur pachydermique,ce qui fait perdre toute authenticité aux personnages et à ce qu'ils vivent.La maladresse et l'insistance de ceux qui gaffent à propos de la filiation du môme sont si exagérées qu'on n'y croit pas une seconde,et les africains du film sont si folkloriques et exubérants qu'on nage dans le cliché raciste,ce qui revient à aboutir à l'exact opposé de ce qu'on voulait démontrer.Si on ajoute à cela le personnage stupide de l'assistante sociale malveillante et un final WTF clownesque avec poursuite débile et mal gérée dans des couloirs d'hôpital précédant l'obligatoire happy-end idiot,ça finit par faire beaucoup.Les comédiens,apparemment pas dirigés,en font des tonnes et sombrent dans la pantalonnade,à l'exception d'un Jean-Baptiste qui lui reste sobre et efficace et d'un Vincent Elbaz énorme et inattendu en copain boulet totalement chtarbé.Aïssa Maïga,cette actrice qui se plaint souvent du racisme tout en étant très présente sur les écrans,joue faux et peine à articuler tandis que Zabou Breitman parait peu à l'aise en fonctionnaire soupçonneuse et intrusive.Michel Jonasz,qui était déjà dans "La première étoile",tient un rôle secondaire,et toute une bande d'habitués de la télé surgissent ça et là,probablement qu'ils coûtent moins cher,à l'image de Grégoire Bonnet,de "Scènes de ménage",Sara Mortensen,ancienne permanente de "Plus belle la vie",Christophe Favre,qui joue dans "Un si grand soleil",et Yanig Samot,vu dans "Pep's" et "Balthazar".

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 121 fois
8 apprécient

pierrick_D_ a ajouté ce film à 1 liste Il a déjà tes yeux

Autres actions de pierrick_D_ Il a déjà tes yeux